fbpx
Buzz
Partager sur

La Villa des Cœurs Brisés 2: Vivian balance, « un jour, les productions auront besoin d’un fou et ils m’appelleront ! »

La Villa des Cœurs Brisés 2- Vivian balance, « un jour, les productions auront besoin d’un fou et ils m’appelleront ! »

Vivian, de La Villa des Cœurs Brisés 2, a confié à Télé 7 Jours que, si les productions ont besoin d’un « fou », ils l’appelleront

Vivian ne semble pas en avoir fini avec la téléréalité. En effet, le candidat de La Villa des Cœurs Brisés 2 a récemment accordé un entretien au site Télé 7 Jours. Dans cet interview, le Corse a expliqué qu’un jour, si une production avait besoin d’un « fou », elle ferait appel à lui.

La Villa des Cœurs Brisés 2 : Vivian, candidat parfait pour une téléréalité ?

Vivian ingérable ? C’est lui même qui le dit et le reconnaît. Le candidat de La Villa des Cœurs Brisés 2 est dans l’excès. Il pousse à bout les autres candidats à bout dans les téléréalités dans lesquelles il passe, mais semble oublier d’arrêter de jouer un rôle quand il est invité sur un plateau de télévision. Il a confié à Télé 7 Jours :

« Le problème, c’est que je suis bon dans la télé-réalité. En dehors, je suis trop ingérable donc on ne m’invite plus. J’assume, je suis trop dans l’excès. Par exemple, quand je rentre sur des programmes comme Le Mag de NRJ12, je pars en ‘cacahuète’. Ils préfèrent mettre des gens plus calme à ma place. Un jour où l’autre, les productions auront besoin d’un fou et ils m’appelleront ».

La Villa des Cœurs Brisés 2 : Vivian, pas riche grâce à la téléréalité

Le candidat de La Villa des Cœurs Brisés 2 a ensuite précisé qu’il n’était pas devenu riche grâce à la téléréalité. Il tente, aujourd’hui encore, de revenir à la vie réelle. En revanche, il n’a pas caché le fait qu’il repartirait si une production faisait appel à lui :

« Vous savez, on n’est pas riche quand on sort de la télé-réalité. Pour le moment, j’aide ma mère à faire le ménage et j’essaye de revenir à une vie réelle. C’est embêtant de ne plus faire de la télévision. Puis, c’est compliqué de traîner cette image de la télé-réalité. Mais le jour où l’on me rappelle, je repartirai à l’aventure sans hésitation. »