fbpx
Buzz
Partager sur

L’amour est dans le pré: Karine Le Marchand veut moins d’épisodes !

L’amour est dans le pré: Karine Le Marchand veut moins d’épisodes !

Sur le plateau de Morandini Live, Karine Le Marchand, animatrice de L’amour est dans le pré, a avoué qu’elle aimerait « moins d’épisodes »

Lundi dernier, la quatorzième saison de L’amour est dans le pré prenait fin. En effet, les fans du programme ont pu assister au dernier bilan, toujours animé par Karine Le Marchand. Celle-ci vient justement de parler de cette saison sur le plateau de Morandini Live. Abordant plusieurs sujets et notamment le fait qu’il y aurait trop d’épisodes.

Mais pas seulement. En effet, l’animatrice de L’amour est dans le pré a aussi voulu revenir sur un sujet qui fâche: la baisse des audiences. Sur ce point, Karine Le Marchand pense avoir une explication, comme le soulignent nos confrères de Télé-Loisirs: « Je n’aime pas quand ça baisse, ça c’est sûr. Maintenant, c’était la quatorzième saison. Maintenant la diffusion se fait au mois de septembre et non plus l’été, on a une concurrence de malade. Cette année ils nous ont envoyé tous les scuds qu’ils pouvaient à TF1 je pense. (…) Avant l’été, on commençait en juin, juillet, août. Et donc on avait moins de concurrence et c’était un programme d’été. Ça devient un programme de rentrée ».

Mais le problème de la chute des audiences ne viendrait-il pas du fait qu’il y aurait trop d’épisodes pour une saison de L’amour est dans le pré ? Le journaliste s’est justement posé la question.

Trop d’épisodes dans L’amour est dans le pré ?

Bien que la dernière saison de L’amour est dans le pré a été suivie par des millions de personnes, certains trouvent qu’il y a trop d’épisodes. Jean-Marc Morandini l’a d’ailleurs rappelé à l’animatrice: « Certains disent qu’il y a des longueurs dans le programme ». L’animatrice semble, elle aussi, du même avis:

 « Moi, je préfèrerais qu’il y ait moins d’épisodes », faisait-elle savoir. Toutefois, l’animatrice de L’amour est dans le pré trouve un but à ces fameuses longueurs. Elle explique donc:

 « Après, quand on dit que c’est hyper monté, qu’il se passe plein de trucs, on dit ‘Ah bah on sent la patte de la production et c’est pas la sincérité’. Il y a des gens pour qui la vie est longue. Je veux dire, le temps passe lentement. Est-ce qu’il ne faut pas montrer la vérité ? On est toujours partagé entre est-ce qu’on privilégie la production ou la réalité ? Ça reste un docu-réalité et c’est intéressant aussi de voir qu’il y a des gens qui sont lents. Qui ne font pas grand chose de leurs journées. Et que l’amour naît aussi de ça ». Au final, le nombre d’épisodes semble justifié.