fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Yves, victime d’un grave accident, aurait pu être paralysé à vie !

Koh-Lanta: Yves, victime d’un grave accident, aurait pu être paralysé à vie !

Yves s’est confié à Téléstar. Durant l’entretien, l’aventurier de Koh-Lanta a indiquait qu’il avait subi un grave accident et aurait pu rester paralyser

Si vous détestez Yves à cause de son comportement, les propos qu’il a tenus pour Téléstar devraient vous donner une autre image de lui. En effet, le candidat de Koh-Lanta a failli rester paralyser à vie à cause d’un grave accident en 2015. Il s’est confié à Téléstar à ce sujet et a également donné les raisons de sa souffrance au cours de l’aventure.

Koh-Lanta : l’accident d’Yves

Il y a quelques jours, Yves a publié un photomontage avec une photo d’aujourd’hui, et l’autre datant de 2015. Dans celle de 2015 il est possible de le voir avec une « minerve » et dans de fatigue conséquent. Ce cliché a été pris juste après son accident. Le candidat de Koh-Lanta a expliqué, en légende de la photo : « 2017 vs 2015 Quand on sait d’où on vient et quand on sait où on veut aller ! Tout est possible ! »

Téléstar a contacté le candidat pour avoir les détails de cette histoire. Ce à quoi il a répondu : « J’ai eu un accident de ski la même année que Schumacher (ndlr : 2013) il y a trois ans. Je me suis brisé les cervicales, j’ai failli être paralysé. J’ai été immobilisé huit mois. J’ai eu quatre mois de rééducation. Je ne pouvais même pas soulever une bouteille d’eau au début… Je m’en suis complètement remis. J’ai passé les tests physiques sans dire à la production (ALP) pour mon accident. J’avais peur qu’ils ne me prennent pas sinon… »

Koh-Lanta : les raisons de son mal-être

Tout au long de son aventure dans Koh-Lanta, Yves n’a pas su trouver sa place. De plus, l’Héraultais ne cessait de se plaindre et cela agaçait beaucoup ses coéquipiers. Il a également donné les raisons de ce mal-être :

« D’abord, j’ai arrêté de fumer juste avant. Je suis passé de deux paquets et demi de clopes à zéro. Si on m’avait filé une cigarette de temps en temps, ça m’aurait calmé sans doute ! Mais surtout juste avant mon départ, on a appris que ma compagne souffrait d’une grave maladie chronique de l’intestin. Elle ne souhaite pas que j’en dise plus mais elle a des traitements lourds. »