fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Sophie se défend, « sur l’île, je n’étais pas exécrable » !

Koh-Lanta: Sophie se défend, « sur l’île, je n’étais pas exécrable » !

Sophie a accordé une interview à Télé-Loisirs. Dans cet entretien, elle est revenue sur son expérience dans Koh-Lanta

La doyenne a été éliminée. Comme souvent dans Koh-Lanta, la femme la plus âgée de l’aventure ne dure pas bien longtemps. Souvent considérée comme trop faibles par ses pairs, ces derniers n’ont pas hésité à l’éliminer. Sophie en a fait les frais.

Koh-Lanta : Sophie, prise en grippe

Sophie a énervé ses collègues malgré elle. En effet, les autres membres de la tribu Sambor ont décidé de l’éliminer parce qu’ils ne la supportaient plus. La principale concernée à indiqué à Télé-Loisirs : « Je vous le confirme (elle rit). Ça n’a pas été facile pour la jeune mamie que je suis. Au début, ça c’est bien passé et après ça a été mal. On me disait que mes réflexions n’étaient pas constructives, que je ne me remettais pas en question… Je n’étais pas comprise. Mais je ne donnais pas des ordres, c’était des conseils pour nous tous… Mais bon, ça avait l’air de gonfler les autres. »

Avant d’assurer que son comportement sur l’île, et pendant Koh-Lanta, était loin d’être exécrable : « Ça a pris de grandes proportions pour trois fois rien. Je ne gueulais pas, je n’étais pas exécrable. Mais je me suis remise en question, et ça dure encore aujourd’hui ! Maintenant, je suis plus diplomate… D’ailleurs on ne me reconnaît pas toujours (rires)… »

Koh-Lanta : Sophie vs Lau

Le candidat avec qui Sophie a eu le moins d’affinités ? Lau. En effet, la doyenne n’a pas caché que sa relation avec lui avait été compliquée durant Koh-Lanta :

« Lau n’aime pas les femmes de caractère. Il pensait que j’empoisonnais son Koh-Lanta, alors que pas du tout ! C’était un peu tendu. Mais avec les autres ça allait. J’ai eu un vrai coup de cœur pour Julie, qui est dans son monde, mais son joli monde. Ça a été un bonheur de l’avoir dans notre équipe. Je suis heureuse d’avoir fait sa connaissance, c’est un sacré petit bout de femme. »