Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Pascal revient sur sa participation à Fort Boyard !

Koh-Lanta: Pascal revient sur sa participation à Fort Boyard !
Partage
Partager sur Facebook

Dans une interview pour Télé-Loisirs, Pascal de Koh-Lanta a parlé de sa participation à Fort Boyard il y a quelques semaines

Après avoir joué les survivants dans Koh-Lanta, et donné des conseils aux candidats des Vacances des Anges 3, Pascal revient dans une nouvelle émission. En effet, il a eu la chance de participer à Fort Boyard il y a plusieurs semaines. Lui qui est habitué aux défis, comment a-t-il abordé sa venue sur le fort ? Il a donné la réponse dans une interview pour Télé-Loisirs.

Koh-Lanta : une bonne expérience pour Pascal ?

Alors, quels souvenirs garde Pascal de son aventure dans Fort Boyard ? A-t-il mal vécu sa participation ? Ou, au contraire, souhaite-t-il y reparticiper lorsque l’occasion va se présenter ? L’ancien candidat de Koh-Lanta a donné la réponse dans une interview pour Télé-Loisirs : « c’était un rêve de participer à Fort Boyard. Mais j’avais sous-estimé l’émission. Ayant fait Koh-Lanta, je m’étais dit que Fort Boyard serait une aventure sympathique avec des épreuves ludiques. Et en fait, j’ai trouvé ça dur. Psychologiquement, il y a des épreuves très difficiles. »

Avant de parler des épreuves qu’il craignait avant de participer : « Je craignais deux épreuves : sauter à l’élastique et manger des choses atroces. Les gens pensent que parce qu’on a fait Koh-Lanta,on peut tout manger. Mais sur Koh-Lanta, on a faim, on n’a pas mangé depuis plusieurs jours donc on mange avec plaisir. »

Koh-Lanta : Pascal et Willy Rovelli

Dans les épreuves les plus compliquées : celle de Willy Rovelli. En effet, Pascal a indiqué qu’il avait mal vécu les défis de nourriture. L’ancien candidat de Koh-Lanta a confié :

« Mal (rires). J’ai détesté. Je pensais que c’était une épreuve individuelle donc j’avais mis en place une stratégie vis-à-vis de la production. Avant de partir sur le Fort, ils nous ont demandé ce qu’on craignait. J’ai répondu de manière stratégique que rien ne me faisait peur car si je leur disais, j’étais assuré de faire l’épreuve (rires). Pour une fois, ma stratégie n’a pas marché… »