fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta Fidji: Sandrine avoue, « je suis parti à l’aventure en étant blessée » !

Koh-Lanta Fidji: Sandrine avoue, « je suis parti à l’aventure en étant blessée » !

Dans une interview pour TV Mag, Sandrine a indiqué qu’elle était partie pour Koh-Lanta Fidji en étant blessée au genou

Sandrine va tenter de représenter les séniors et remporter Koh-Lanta Fidji. En effet, elle est la dernière rescapée des anciens face aux trois jeunes, André, Tiffany et Magalie. En plus d’avoir le mérite d’être seule contre tous, Sandrine peut également être fière d’être arrivée si loin, tout en étant blessée.

Koh-Lanta Fidji : Sandrine blessée

En effet, Sandrine est partie dans Koh-Lanta Fidji alors qu’elle était blessée. La rescapée des séniors a expliqué à TV Mag, qu’elle avait dû cacher ce problème aux autres candidats :

« En fait, je suis arrivée dans le jeu avec une blessure au genou donc chaque jour qui passait j’étais en sursis. Le plus dur a été de gérer cette blessure aussi bien vis-à-vis du staff médical que des candidats. Tous les jours, je menais avec moi-même une espèce de guerre psychologique pour faire attention à ce que je disais, à ce que je faisais. Comment me comporter pour essayer de le cacher le plus possible à tout le monde afin de rester le plus longtemps dans l’aventure. Ma stratégie individuelle a, apparemment, plutôt bien fonctionné. »

Koh-Lanta Fidji : comment Sandrine s’est-elle blessée ?

Sandrine fait du rugby. C’est dans ce sport qu’elle s’est blessée avant d’aller dans Koh-Lanta Fidji. La dernière membre des anciens a expliqué comment elle en était venue à se blesser :

« Au mois de février, je me suis blessée au rugby. Il y a eu une récidive car j’ai osé jouer moins d’une semaine avant de partir à Koh-Lanta. Sur un plaquage, les cartilages du genou ont été grièvement endommagés. Résultat, mon genou ne tenait plus et donc ma rotule et mon tibia péroné sortaient et se déboîtaient sans arrêt. En plus, une espèce de kyste s’est formée à l’arrière de mon genou, ça me gênait d’autant plus. J’ai eu droit à des ponctions, des infiltrations et des séances de kiné tous les jours avant de partir. »