fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: étudiante en STAPS, Aliséa indique comment elle a justifié son absence!

Koh-Lanta: étudiante en STAPS, Aliséa indique comment elle a justifié son absence!

Pour participer à Koh-Lanta, Aliséa a dû mettre quelques semaines de ses cours de STAPS entre parenthèses. Elle a indiqué à Télé-Loisirs comment elle s’y était prise

Âgée de 19 ans, Aliséa fait partie des benjamines de l’aventure dans Koh-Lanta. D’ailleurs, la jeune femme est toujours étudiante. Elle est actuellement en STAPS. Toutefois, son année n’est pas terminée. Alors, comment la jeune femme a-t-elle fait savoir à ses professeurs qu’elle allait s’absenter plusieurs jours? Elle a donné la réponse dans un entretien accordé à Télé-Loisirs.

Koh-Lanta: Aliséa explique son absence

Quand on travaille, on peut poser des jours pour participer à Koh-Lanta. Mais ce n’est pas le cas pour tous les candidats. Notamment pour ceux qui sont encore étudiants. Aliséa fait partie de cette catégorie. Comment l’étudiante en STAPS a-t-elle fait pour s’absenter et rater plusieurs jours de cours? Voici sa réponse: « Pendant le tournage, j’ai dit à mes amis que j’étais malade. J’ai raté quelques examens. Mais bon, Koh-Lanta, c’est l’aventure d’une vie, on n’a pas tous la chance de pouvoir y participer. Je n’ai que 19 ans. Je me suis dit tant pis pour les études. Je ne voulais pas me priver. »

Apparement, l’étudiante n’a pas été embêtée pour son absence. Au contraire, certains professeurs lui ont demandé comment s’était passée son aventure d’après ses dires: « Je le leur ai dit il y a seulement trois semaines. Des professeurs m’ont demandé comment ça s’était passé. »

L’abandon d’Aliséa

Mais si Aliséa a réussi à partir à Koh-Lanta malgré son année d’étude, la jeune femme a connu un moment difficile. Elle a dû prématurément quitter l’aventure pour raison médicale. Toujours dans la même interview, l’aventurière de 19 ans a expliqué comment elle avait vécu ce moment délicat: « Je n’avais plus de force dans mon corps. Je ne pouvais plus beaucoup me déplacer. J’avais mal à la tête, des nausées… Il m’était devenu complètement impossible de continuer l’aventure. On ne peut pas anticiper tout ça. J’ai beaucoup pleuré, parce que j’ai quitté une équipe que j’aimais beaucoup. »

Avant d’avouer qu’elle se doutait qu’elle n’allait pas revenir au moment où elle a quitté le camp: « Quand on quitte le camp, on sait très bien qu’on a très peu de chances de revenir. Je suis frustrée parce que je n’ai pas pu montrer ce que je valais. »