fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Dylan n’était pas le seul problème des Bleus selon Hada !

Koh-Lanta: Dylan n’était pas le seul problème des Bleus selon Hada !

Dans une interview pour Melty, Hada a parlé de Dylan. Le candidat de Koh-Lanta n’aurait pas été le seul problème des Bleus

Hada a été la troisième candidate à être éliminée de Koh-Lanta. En effet, à cause d’une embrouille avec Mathilde, survenue quelques heures avant le Conseil, Hada s’est vue éliminée par ses compagnons. Elle a récemment accordé une interview à Melty, où elle a parlé des problèmes qu’il y avait eu au sein de l’équipe Bleue.

Koh-Lanta : Dylan, pas le seul problème selon Hada

Certains pensaient que Dylan était le seul élément perturbateur des Bleus dans Koh-Lanta. Pourtant, Hada a assuré que non au micro de Melty. Elle a d’abord expliqué : « Dylan, on l’a éliminé à cause de son fort caractère, mais effectivement ce n’était pas le seul à poser problème. Seulement, au début du jeu, c’est le seul qui nous a vraiment montré son mauvais caractère. Pour nous, il était hors de question qu’on commence l’aventure sur des disputes. »

Avant d’ajouter : « En plus, c’est sûr qu’il était performant pendant les jeux, mais il ne faisait pas grand chose sur le camp. Donc bon, garder quelqu’un qui met une mauvaise ambiance et qui en plus ne se donne pas sur le campement, je pense que personne ne voulait accepter ça. C’est sûr que Dylan a participé à nos premiers échecs, mais il n’était pas le seul. Nos défaites d’après aussi ont été liées aux forts caractères de l’équipe. »

Koh-Lanta : Yves, l’élément perturbateur ?

Ce serait Yves, le réel élément perturbateur des Bleus selon Hada. En effet, la candidate de Koh-Lanta trouve que le doyen, n’apaisait pas vraiment les tensions, au contraire :

« L’élément perturbateur, je ne sais pas, mais c’est sûr que c’est quelqu’un qui était toujours dans les conflits. Forcément, avec lui, les tensions ne s’apaisaient pas, on partait tous aux jeux un petit peu énervés, et voilà. À chaque fois, il se disputait avec quelqu’un, ce n’était pas évident à vivre. Je ne dis pas qu’il est responsable de tout, mais au moins en partie. Son fort caractère a affaibli le groupe. »