fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Cyril rêve d’être papa et avoir plusieurs enfants avec son boyfriend!

Koh-Lanta: Cyril rêve d’être papa et avoir plusieurs enfants avec son boyfriend!

Dans une interview pour Public, Cyril, candidat de Koh-Lanta, a fait part de son souhait de devenir papa et avoir plusieurs enfants avec son compagnon

Cyril est un soleil à lui seul dans Koh-Lanta. Toujours souriant et motivé, l’aventurier ne cesse de faire partager sa joie de vivre avec les autres candidats. Il faut dire que le jeune homme revient de loin. Agressé en 2016 par un gang à New-York, le candidat aurait pu mourrir sur le trottoir s’il avait pas été pris en charge à temps. A ce sujet, Cyril a précisé que ce n’est pas en rapport avec son homosexualité qu’il avait été agressé. Pour ce qui est de son homosexualité, le jeune homme a fait part, dans une interview pour Public, de son souhait de devenir papa et se marier avec son compagnon.

Koh-Lanta: Cyril, bientôt papa?

Depuis quelques années, et le mandat de François Hollande, les gays et lesbiennes peuvent se marier. Cyril, candidat de Koh-Lanta et en couple avec son compagnon depuis plusieurs années, a fait savoir qu’il rêverait lui aussi de se marier. Il a également indiqué que c’était bien, pour la communauté LGBT, qu’il y ait des candidats homosexuels dans des programmes comme Koh-Lanta:

 « c’est important qu’il y ait des personnages LGBT dans ce genre de programme. Parce qu’il n’y en a pas tant que ça. Ca fait maintenant deux ans que Thomas et moi vivons ensemble. On espère se marier et on rêve d’avoir des enfants ».

Koh-Lanta: l’agression de Cyril

Comme nous vous l’indiquions, Cyril a subi une violente agression il y a plusieurs années, alors qu’il était en voyage à New-York. Le candidat de Koh-Lanta explique:

 « J’ai subi une terrible agression à New York en août 2016. C’était ce qu’on appelle une initiation de gang. Un jeune doit tabasser la première personne qu’il croise pour être admis. Ils étaient quatre et se sont acharnés sur mon crâne à coups de poings et de pieds. Ça a provoqué une hémorragie cérébrale, je suis tombé dans le coma et je me suis réveillé à l’hôpital. » Eh si Cyril n’avait pas été pris en charge à temps, il aurait pu mourrir, sur le trottoir de New-York: « Ma neurochirurgienne m’a dit que si j’étais resté trente minutes sur le pavé, je ne serais plus là. Vingt-cinq minutes, je serais un légume. Par chance, j’ai été pris en charge tout de suite. J’ai échappé de très peu à la mort. Ce qui m’a donné encore plus envie de me battre. »