fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Aliséa explique pourquoi elle a voulu participer!

Koh-Lanta: Aliséa explique pourquoi elle a voulu participer!

Dans une interview pour Téléstar, Aliséa, candidate de Koh-Lanta, a indiqué pourquoi elle avait voulu participer au programme d’aventure

Aliséa a vécu un moment très compliqué il y a quelques jours dans Koh-Lanta. En effet, elle a été forcée d’abandonner sur ordre du médecin. Déjà, renoncer à son aventure car celle-ci est trop compliquée peut être difficile à encaisser. Mais devoir abandonner et ne pas avoir d’autres choix, peut être encore plus dur. Justement, la jeune femme aventurière s’est expliquée à ce sujet dans un entretien accordée à Téléstar. Elle a également expliqué pourquoi elle avait participé à Koh-Lanta.

Koh-Lanta: pourquoi Aliséa a-t-elle participé?

Si Aliséa a participé à Koh-Lanta, s’était pour se « prouver certaines choses ». En effet, la jeune femme a beaucoup voyagé grâce au travail de son père. De ce fait, elle a vécu dans des endroits plus sauvages que d’autres, lui permettant certaines règles de survie, comme la pêche par exemple. Elle pensait donc avoir certaines notions que ses adversaires n’avaient pas: « Cette aventure, elle était pour moi. J’ai beaucoup voyagé. Grâce au travail de mon père qui bosse dans le nucléaire, on a vécu aux Antilles, je suis partie dans des colonies humanitaires au Costa-Rica notamment, je sais pêcher, j’ai des connaissances sur la nature et je voulais surtout me prouver des choses. »

Avant d’expliquer pourquoi elle voulait se « prouver ces choses »: « Je me suis blessée à 15 ans. Je me suis fait une rupture du tendon rotulien. Et je suis restée 9 mois sans marcher avec de la rééducation tous les jours pour remuscler ma jambe. A cause une mauvaise réception sur un saut. Je voulais vérifier que j’étais performante. Je n’ai hélas pas pu prendre la revanche que je voulais. »

Koh-Lanta: l’abandon d’Aliséa

Dans le même entretien, la jeune étudiante en STAPS est revenue sur son abandon dans Koh-Lanta. Un moment très dur à vivre, mais qu’elle sentait arriver à grand pas lorsqu’elle sentait ses forces s’en aller petit à petit:

 « Le lendemain du conseil, j’ai commencé à avoir des bouffées de chaleur, je ne me sentais pas bien, j’avais envie de vomir quand je marchais, j’avais mal à la tête. Mon corps ne tenait plus. C’est mon corps qui m’a lâché. Je suis sportive, jeune, je mange beaucoup. Je crois que mon corps a sérieusement manqué de glucides ! »