fbpx
Buzz
Partager sur

Koh-Lanta: Alexandre livre son ressenti lorsqu’il a découvert son élimination!

Koh-Lanta: Alexandre livre son ressenti lorsqu’il a découvert son élimination!

Alexandre a été le premier éliminé de la réunification de Koh-Lanta. Il revient sur ce moment au micro de Purepeople

Dans le dernier épisode de Koh-Lanta, deux aventuriers ont quitté l’aventure. Frédéric, d’abord, suite à la réunion des ambassadeurs. Le Belge a été choisi à l’unanimité pour prématurément quitter le programme. Mais ce n’est pas le seul, quelques heures après ce départ, c’est Alexandre qui l’a rejoint après le premier conseil de la réunification. Dans un entretien pour Purepeople, il a livré son ressenti au moment il découvrait son nom écrit sur les bulletins:

 « Au dépouillement des votes, je me suis dit que Cyril sautait si j’avais un collier. Mais je n’en avais pas et donc je savais que je quittais le jeu. Forcément, ça fait bizarre. J’étais déçu de ne pas pouvoir faire plus d’épreuves individuelles et montrer ce que je valais. J’aurais voulu faire plus que la moitié de l’aventure. Si j’avais gagné le collier pendant l’épreuve d’immunité, ça aurait tout changé ! Maud avait gagné l’immunité, Cyril avait un collier, donc à trois, on aurait pu éliminer qui on voulait. C’est un gros regret d’avoir perdu l’épreuve. »

Koh-Lanta: Alexandre s’attendait à sortir

En tout cas, Alexandre n’était pas non plus surpris de partir. En effet, le candidat de Koh-Lanta fait savoir, toujours dans la même interview, qu’il était sûr « à 90% » de quitter l’émission. D’autant plus que l’un de ses coéquipiers l’avait prévenu que son nom ressortait dans les tribus rivales: « En allant au conseil, je suis sûr à 90% que je sors. Mais les jours d’avant et même quelques heures plus tôt, je ne me doutais de rien. Jusqu’à ce que Cyril soit venu me voir pour me dire que Cindy lui avait dit que mon prénom était ressorti quelques fois. C’est seulement là que je me suis dit que ça sentait mauvais. »

Le candidat de Koh-Lanta indique ensuite si cette élimination ne lui reste pas en travers de la gorge quand on sait qu’un autre aventurier avait « presque » envie de partir. En effet, Nicolas avait « déjà flanché » et aurait pu abandonner. Alexandre revient sur ce moment: « Le mérite est assez subjectif, mais c’est vrai que partir en kiffant l’aventure face à quelqu’un un peu en dents de scie, c’est dur… Après, sur les épreuves, il est plutôt bon, mais il n’est pas toujours au top moralement. À des moments, il a voulu partir, mais je pense qu’il était bien content de rester et tant mieux pour lui ! »