fbpx
Buzz
Partager sur

JLC Family: l’émission choque avec une séquence jugée raciste ! (VIDEO)

JLC Family: l’émission choque avec une séquence jugée raciste ! (VIDEO)
Partager
Partager sur Facebook

Jazz et Laurent viennent de susciter la polémique dans un épisode de la JLC Family. Une séquence raciste a fait réagir les internautes

Jazz et Laurent n’en finissent plus avec les polémiques. En effet, après avoir été accusé d’escroquerie, Laurent, mais aussi sa compagne, viennent de défrayer la chronique suite à une séquence de leur télé-réalité JLC Family. Dans le dernier épisode, alors qu’ils se trouvaient aux Seychelles et allaient se faire masser, le couple provoquait l’indignation des internautes.

La raison ? Une réflexion raciste de la part de Jazz. En effet, elle et Laurent allaient se faire masser par deux femmes d’origine asiatique. C’est alors que la candidate de la JLC Family balançait:« J’ai Kung Fu Panda qui va masser mon mari  ! » Eh là, c’est le drame. Les internautes ne tardaient pas à réagir, critiquant et insulant le couple.

Comme le souligne Voici, les fans de la JLC Family sortaient de leur gond. Preuve en est avec le commentaire suivant: « Montrer une soi-disant séquence comique où vous insultez une masseuse de “Kung Fu Panda”… Vous n’apprendrez donc jamais… » Mais cet internaute n’est pas le seul à se dire choqué par cette séquence.

JLC Family: Grace Ly outrée par la séquence

Comme nous vous l’indiquions, les « fans » de la JLC Family étaient nombreux à faire part de leur indignation. Notamment la blogueuse Grace Ly comme le fait savoir le site Voici. Cette dernière, co-animatrice du podcast Kiffe ta race, balançait alors sur ses réseaux sociaux:

 « Honte à TFX de diffuser cette séquence où une femme qui fait son travail se fait traiter de Kung Fu Panda. Une insulte sexiste et raciste en lien direct avec ses origines et son physique ne fait réagir personne dans vos équipes de production  ? C’est pénible ces gens qui n’ont aucun respect pour les autres ».

Eh si elle critique la JLC Family, elle ne se montre aussi pas moins indignait par la production du programme: « Ne vous cachez pas derrière vos “Oh c’est de l’humour” ou “C’est pas nous, c’est les gens qu’on filme”. Vous en profitez pleinement. Non, ce n’est pas acceptable de voir dans des médias français une scène où une personne qui n’est pas en situation de se défendre être dénigrée sur son apparence et son faciès  ! »