fbpx
Buzz
Partager sur

Jesta (Koh-Lanta) maman: elle fond en larmes pour une raison surprenante ! (PHOTO)

Partager
Partager sur Facebook

Mais que se passe-t-il ? Moins d'une semaine après la naissance de son fils Juliann, Jesta craque complètement sur les réseaux sociaux...

Ce lundi 15 juillet, Jesta donnait enfin naissance à son premier enfant, Juliann, fruit de ses amours avec Benoît. Seulement voilà, il semblerait que ce changement de vie chamboule déjà la jeune maman. C’est du moins ce que les larmes de celle qui a dévoilé son babybump ont laissé comprendre. Explications.

Mais que se passe-t-il ? Pourquoi Jesta pleure-t-elle ? Ce n’est une nouvelle pour personne : les mamans sont à fleur de peau après leur accouchement. Et l’ancienne candidate de Koh Lanta n’y échappe pas. Alors qu’elle s’est affichée en larmes sur Snapchat, certains pensaient déjà que la femme de Benoît vivait mal son rôle de maman, la réponse est non… bien au contraire. Celle qui a posté sa première photo de famille a déclaré en légende de son snap: : « Beaucoup trop d’émotions et de bonheur d’un coup ». Ouf, fausse alerte, tout va bien pour la nouvelle maman donc !

Jesta: son fils Juliann déjà victime d’usurpation d’identité

Alors que Jazz et Manon Marsault Tanti ont créé des profils pour leurs enfants, Jesta préfère être discrète pour le moment. En même temps son fils n’a même pas une semaine. Alors forcément, lorsque quelqu’un s’est permis de faire un faux compte pour son bébé, elle a vu rouge. Ainsi, la jeune maman a lâché: « Fake ! Juliann n’aura pas de compte Instagram, ne vous abonnez à aucun compte qui prétend être officiel ». Voilà qui a le mérite d’être clair et qui écarte tout éventuel doute de ses fans. Mais on peut comprendre la colère des deux parents lorsqu’ils ont appris la nouvelle.

En tout cas, ces péripéties n’ont pas entaché sur la joie et le bonheur de Jesta et Benoit. C’est ce qu’a témoigné le fameux snap où l’on découvre les larmes de la belle blonde. On lui souhaite un bon retour à la maison puisqu’elle est sortie de l’hôpital hier.