fbpx
Buzz
Partager sur

Jeremstar: le blogueur aurait failli être kidnappé par deux candidats !

Jeremstar: le blogueur aurait failli être kidnappé par deux candidats !

Interrogé par Guillaume Pley sur NRJ, le blogueur Jeremstar a indiqué avoir échappé à un kidnapping, orchestré par deux candidats

Jeremstar a toujours beaucoup agacé. Que ce soit les candidats de téléréalité ou les médias, la réussite du blogueur ne plaît pas à tout le monde. Notamment lorsqu’il a des candidats dans sa ligne de mire et qu’il n’hésite pas à balancer sur ces derniers. Mais cela a failli lui jouer de mauvais tours. En effet, il y a quelques années, Jeremstar aurait échappé à un kidnapping qui aurait pu mal tourner. C’est dans une interview accordée à Guillaume Pley sur NRJ12, qu’il s’est confié sur cette histoire.

Jeremstar aurait pu se faire couper les doigts

Le blogueur n’a pas vraiment indiqué comment il avait connu le sort qui aurait pu lui être réservé s’il avait accepté la proposition d’un bookeur, pourtant, il a donné beaucoup d’informations. En effet, il a indiqué qu’une personne voulait lui faire prendre le train pour ensuite l’emmener dans les bois et lui couper les doigts. Jeremstar a expliqué en détails cette histoire :

« C’était ce qu’on appelle un bookeur de boîte de nuit (qui ramène les candidats dans tous les établissements de province), qui m’avait fait croire que j’avais une date super bien rémunérée. Il voulait me faire prendre le train et me foutre dans un coffre. M’emmener dans les bois pour m’attacher à un arbre et me couper les doigts. »

Jeremstar aurait pu ne plus écrire d’articles

Si les deux candidats ont souhaité faire cela à Jeremstar, c’était dans un but précis. En effet, ils ne souhaitaient plus que le blogueur écrivent d’articles. Il l’a lui même indiqué :

« Je ne sais pas si ils seraient allés jusqu’au bout mais en tout cas, ces personnes me l’ont avoué. Je me suis dit « Mais il sont complètement tarés ! » […] Me couper les doigts pour que je n’écrive plus d’articles… à la rigueur, ce n’est pas grave : je me ferais des greffes de doigts et je continuerais à en écrire. »