fbpx
Buzz
Partager sur

Jazz (JLC Family) très critiquée: elle réagit « J’ai envie de dire la vérité » !

Très critiquée par rapport à son comportement et ses agissements, Jazz (JLC Family) a décidé de répondre aux polémiques sur Snapchat.

Ce n’est pas la première fois que Jazz fait parler d’elle. Encore une fois, la vedette de la JLC family a tenté de se justifier sur agissements violents. MCE TV vous dévoile tout !

Personnalité marquante de la télé-réalité, Jazz s’est fait connaitre dans les Anges pour son caractère impulsif. Désormais à la tête de sa propre émission (la JLC Family), la maman ne cesse d’alimenter les polémiques. Depuis qu’elle vit à Dubaï, elle est l’une des influenceuses les plus critiquées sur la toile.

Sur Twitter, les internautes sont à l’affut. Les critiques sont toujours plus nombreuses. Et la mère de Chelsea et Cayden en a marre ! Elle a donc décidé de s’exprimer une énième fois sur Snapchat.

Jazz accuse son impulsivité

« J’ai envie d’insulter tout le monde ». C’est ce qu’a dit donc Jazz dans un excès de colère. L’ancienne candidate de La Villa des Coeurs Brisés est revenue sur les dernières polémiques qui l’accusent de violence envers son mari Laurent, père de ses deux enfants.

En direct des réseaux sociaux, la jeune femme a frappé son mari. Une scène jugée violente dans la voiture de luxe du couple. Et pour cause, leurs amis ont tenté d’effrayer Jazz qui dormait. Paniquée, elle a donc frappé Laurent au visage. Les internautes sont sous le choc. La jeune maman a alors répondu : « J’ai eu peur, il m’a surprise. Il faut arrêter. Il y a des violences conjugales, ça existe, mais ciblez les bonnes ».

Jazz accuse donc son impulsivité. « Ça me soule un peu car je suis quelqu’un de très expulsif. À chaque fois, j’ai envie de prendre mon portable et insulter tout le monde, de mettre le bordel sur mon Snap. Mais j’ai mes amis, Laurent, qui me disent « ne répond pas » mais je me sens frustrée. Je veux dire la vérité et parler. Mais quand je le fais c’est encore pire ».

Instagram est désactivé.
Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.