fbpx
Buzz
Partager sur

Jazz Correia valide complètement le nouvel album de Lacrim !

Jazz Correia valide complètement le nouvel album de Lacrim !

Sur les réseaux sociaux, Jazz Correia a fait comprendre qu'elle était totalement fan de Lacrim ! Elle aime beaucoup son dernier album

Jazz Correia aime le Rap. Et plus particulièrement celui de Lacrim. Elle a justement apprécié son dernier album ! MCE TV vous raconte donc tout en détail !

Il y a quelques jours, Jazz Correia était en France avec sa petite famille. Avec Laurent, ils ont savouré les jolies balades à Paris avec leurs enfants.

Seulement voilà, leur promenade a fait polémique ! Et pour cause ! Alors que le masque est obligatoire dans les rues de Paris, ils ont donc refusé de le porter !

Un véritable manque de respect pour les internautes qui ont donc exprimé leur colère sur les réseaux sociaux :

« Le masque c’est pour les pauvres ? », « Et vos masques (…) Des garde du corps, non mais sérieux Jazz ! Ça se prend pour qui ?? », « Et le masque vous l’avez avalé pffff »

Jazz Correia valide complètement le nouvel album de Lacrim !
Jazz Correia valide complètement le nouvel album de Lacrim !

Jazz Correia, fan de Lacrim !

Mais qu’importe, Jazz Correia a donc ignoré les critiques ! Elle préfère se détendre sur le nouvel album du rappeur Lacrim. 

Après l’avoir écouté, elle a donc conseillé à ses fans de faire de même. Jazz Correia confie alors sur son compte Instagram :

« On dirait bien que Lacrim est de retour les enfants ! Il a tué ça ! Son album c’est un meurtre carrément ».

Pourtant, Lacrim n’est pas aussi confiant. Il estime alors que ce nouvel album est le pire de sa carrière. Il déclare alors :

« C’est le moins bon succès de ma carrière. Et bon je pense que c’est aussi le moins bon album de ma carrière (…). C’est bien parce que ça m’a fait rebondir sur R.I.P.R.O 4. Je me suis donc posé des bonnes questions. »

« Et j’ai compris pourquoi j’ai fait cet album comme ça. Et pourquoi il a été mal reçu. (…) Il n’y avait pas d’ossature sur l’album. Il n’y avait pas d’équilibre. Quand tu fais un album tu racontes une histoire. Et je pense donc que les morceaux allaient un peu partout avec des couleurs un peu différentes. »