fbpx
Buzz
Partager sur

Godi (The Voice 8) en veut-il à Mika de l’avoir éliminé?

Godi (The Voice 8) en veut-il à Mika de l’avoir éliminé?
Partager
Partager sur Facebook

Godi, éliminé durant l’épreuve des battles, a indiqué à Purebreak s’il en voulait à Mika de ne pas l’avoir gardé dans le programme

L’épreuve des battles de The Voice 8 a réservé son lot de surprises. En effet, Mika et Soprano ont, pour la première fois de l’émission, décidaient de ne pas éliminer de talents durant une prestation. Mais cela n’est pas sans conséquence. Suite à cette décision, ils ont dû éliminer deux talents d’un coup après une prestation. Ce sont Godi et Louna qui en font les frais du côté de Mika. D’ailleurs, le jeune homme en veut-il à son coach pour cette décision? Il vient de donner la réponse dans une interview pour Purebreak:

 « Non, je ne lui en veux pas. C’est la vie ! Je pense qu’il a fait une grosse erreur après, je pense que les choses ne se font pas pour rien. Si je suis parti, c’est que j’avais autre chose ailleurs. Après, je lui en veux juste pour le fait qu’il me dise que je ne sois pas prêt pour les directs. »

Godi a fait une belle prestation

Même s’il est désormais éliminé de The Voice 8, Godi ne reste pas moins satisfait de son parcours et de sa dernière interprétation. Pour lui, avec Louna, ils sont parvenus à offrir un beau moment aux téléspectateurs. Selon lui, certains candidats n’étaient même pas à « leur hauteur »: « J’ai fait quand même une belle prestation avec Louna. On a fait quelque chose qu’on ne voit pas très souvent dans The Voice. Nous avons relevé le défi et je trouve que d’autres battles n’étaient pas à la hauteur de la nôtre. Quand il me dit que je ne suis pas prêt et que d’autres personnes sur scène se loupent dans les paroles ou chantent faux, je ne trouve pas qu’ils sont prêts. Après, je ne lui en veux pas, je peux comprendre que j’ai plein de trucs à travailler de mon côté. »

Godi fait ensuite savoir qu’il était tout de même stressé à l’idée de reprendre une chanson de Charles Aznavour, quelques mois seulement après son décès: « Je suis quelqu’un qui déstructure tout. Je fais tout à ma façon. Là encore, je ne m’y attendais pas du tout et c’est là que je me suis dit que la compétition commençait. Il va falloir que je sorte de ma zone de confort, il va falloir assurer et montrer que je sais un peu tout faire. J’étais surpris mais content de relever le défi. En plus, Aznavour est parti il n’y a pas longtemps donc c’est un hommage que je pouvais lui rendre ».