fbpx
Buzz
Partager sur

Giuseppe Polimeno: à peine sorti de prison, il fait une déclaration choc !

Giuseppe Polimeno: à peine sorti de prison, il fait une déclaration choc !

Nice-Matin a interrogé Giuseppe Polimeno à sa sortie de prison. Il semblerait que le macho n’est pas changé et soit toujours aussi narcissique

Il y a quelques mois, Giuseppe Polimeno était condamné à un an de prison ferme. Le macho été violent avec son ancienne femme et l’avait même battue. Désormais sorti de prison, il a accordé une interview à Nice-Matin. Et il semblerait que son séjour dans une cellule ne lui ait pas vraiment servi de leçon. C’est lui même qui le dit.

Giuseppe Polimeno n’a pas retenu la leçon

Les personnes n’appréciant pas Giuseppe Polimeno risquent d’être choquées de sa déclaration. En effet, l’ex de Cindy Lopes est revenu sur son arrestation pour Nice-Matin : « C’était à Golfe-Juan, à la sortie d’un concert des Gipsy Kings, devant tout le monde. La honte… Pendant le procès, je n’ai jamais baissé les yeux. Je suis resté digne. La tête haute. Mon avocate m’a dit que j’avais eu à la barre un comportement de petit con. » Nice Matin précise d’ailleurs qu’ à l’audience, un expert a décrit une personnalité « narcissique », « sans empathie », avec « une délectation à se mettre en scène ».

Dans la suite de l’entretien, Giuseppe Polimeno a fait une déclaration choquante. Il a balancé : « C’est ça qui m’embête, ça ne m’a pas servi de leçon. Malgré une cellule de 9 m2 en duo et « seulement une douche tous les deux jours », je faisais la bise à tout le monde et je n’ai pas souffert du voisinage. Les caïds de Grasse, c’est de la rigolade pour moi qui suis originaire de Mantes-la-Jolie ». Pas sûr que ses détracteurs apprécient.

Giuseppe Polimeno dangereux ?

Il y a plusieurs mois, avant que la sentence de Giuseppe Polimeno ne tombe, son ex, Cindy Lopes, s’était exprimée à son sujet. Elle avait assuré qu’il était très dangereux :

« Ce type est un fou dangereux. C’est un homme très nerveux, qui ne parvient pas à maîtriser sa colère. Je suis très proche de son ex-compagne Khadija, et je peux vous confirmer qu’elle a fait l’objet de violences physiques et psychologiques. J’ai été inondé d’appels malveillants sur mon téléphone et la porte de mon appartement a même été recouverte de graffitis insultants. Je n’ai pas eu d’autre choix que de déposer plainte contre lui pour que ces nuisances cessent. »