fbpx
Buzz
Partager sur

Giuseppe Polimeno condamné à un an de prison ferme ?

Giuseppe Polimeno condamné à un an de prison ferme ?

Lundi denier, le tibrunal de Grasse a rendu son verdict à l’encontre de Giuseppe Polimeno. Il serait condamné à un an de prison ferme

Giuseppe Polimeno en prison ! A en croire le quotidien Nice-Matin, l’ancien candidat de Qui Veut Epouser Mon Fils devrait être incarcéré prochainement. Il aurait été condamné à deux ans d’emprisonnement dont un avec sursis.

Giuseppe Polimeno passe par la case prison

Il ne s’agit pas de Monopoly, Giuseppe Polimeno va aller directement à la case prison, sans passer par la case départ. C’est le journal Nice-Matin qui a annoncé le verdict rendu par le tribunal de Grasse. Reste à savoir si le principal concerné va faire appel de la décision. Télé-Loisirs a relayé l’information :

« Deux femmes avaient en effet déposé plainte contre lui, comme l’avait révélé Nice-Matin : « l’une pour des violences commises en avril, l’autre pour harcèlement, appels téléphoniques malveillants et menaces de mort. » Pour éviter que Giuseppe ne puisse faire pression sur les plaignantes avant son procès, il avait été placé en détention provisoire. Giuseppe Polimeno a été condamné à « deux ans d’emprisonnement, dont un an avec sursis, et un maintien en détention », relate Nice-Matin. Lors du procès, Hinda, ex-compagne de Giuseppe et plaignante, a expliqué les agissements violents de son ex par sa difficulté à accepter leur séparation : « Il n’accepte pas la rupture. […] Partout où j’allais, il était là. J’ai vécu l’enfer pendant deux ans. A mes yeux, c’est un monstre, il est dangereux pour les femmes. »

Cindy Lopes clashe Giuseppe Polimeno

S’il y a bien une personne qui doit être heureuse en apprenant l’incarcération de Giuseppe, c’est bien Cindy Lopes. En effet, la bimbo, qui est sortie avec le macho italien, ne peut s’empêcher de tacler et se réjouir des malheurs de son ex. Elle avait d’ailleurs déclaré dans une interview, quelques jours après avoir appris que Giuseppe Polimeno avait été arrêté par la police :

« Ce type est un fou dangereux. C’est un homme très nerveux, qui ne parvient pas à maîtriser sa colère. Je suis très proche de son ex-compagne Khadija, et je peux vous confirmer qu’elle a fait l’objet de violences physiques et psychologiques. J’ai été inondé d’appels malveillants sur mon téléphone et la porte de mon appartement a même été recouverte de graffitis insultants. Je n’ai pas eu d’autre choix que de déposer plainte contre lui pour que ces nuisances cessent. »