fbpx
Buzz
Partager sur

Gilbert Rozon: Marina Kaye réagit après les accusations d’agressions sexuelles à l’encontre du Québécois

Gilbert Rozon: Marina Kaye réagit après les accusations d’agressions sexuelles à l’encontre du Québécois
Partager
Partager sur Facebook

Interrogée par Le Parisien, Marina Kaye a réagi suite aux accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de Gilbert Rozon

Il y a quelques jours, Gilbert Rozon a fait la Une de tous les médias. Mais pas pour les bonnes raisons. En effet, le membre du jury de La France a un incroyable talent, a été accusé d’agressions sexuelles à l’encontre d’une dizaine de femmes. Marina Kaye, ancienne gagnante du programme, a souhaité réagir après la divulgation de cette information.

Marina Kaye descend Gilbert Rozon

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Marina Kaye n’est pas vraiment triste pour ce qui est en train d’arriver à Gilbert Rozon. En effet, la chanteuse ne porte pas le Québécois dans son cœur. Et elle a expliqué pourquoi au micro du Parisien : « J’avais 13 ans, je n’avais rien contre lui. Mais lui n’avait pas du tout envie que je gagne, il l’a clairement dit. »

Avant d’indiquer qu’elle avait refusé de se rendre à la représentation Juste Pour Rire : « Je ne voyais pas l’intérêt de me présenter à son festival. Alors que clairement il ne m’avait pas respectée du début à la fin. Il a même tweeté le soir de ma victoire pour dire : ‘C’est quoi ce délire. C’est elle qui a gagné.’ On peut ne pas être d’accord. Mais là, c’était du manque de respect ouvert. »

Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles

Gilbert Rozon aurait agressé plusieurs femmes sexuellement. Le membre du jury de La France à un incroyable talent ne semble pas vraiment vouloir se défendre au sujet de cette histoire. En effet, après cette révélation, il a publié un long message pour annoncer son départ de la présidence du groupe Juste pour rire : « J’annonce que je quitte dès maintenant mes fonctions de Président du Groupe Juste pour rire. De Commissaire aux célébrations du 375e de Montréal. Ainsi qu’en tant que Vice-Président de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain. »

Mais a également déclaré : « Je me retire par respect pour les employés et les familles qui travaillent pour ces organisations ainsi que tous nos partenaires. Je ne veux surtout pas leur porter ombrage. Ébranlé par les allégations me concernant, je souhaite consacrer tout mon temps à faire le point. À toutes celles et ceux que j’ai pu offenser au cours de ma vie, j’en suis sincèrement désolé. »