fbpx
Buzz
Partager sur

Game of Clones: Julien Bert, fatigué par les tournages de téléréalité ?

Game of Clones: Julien Bert, fatigué par les tournages de téléréalité ?

Dans une interview pour Purebreak, Julien Bert de Game of Clones a indiqué s’il était fatigué par ses nombreux tournages de téléréalité

L’Île des Vérités, Les Anges, La Villa des Cœurs Brisés et désormais Game of Clones. Julien Bert a fait plusieurs téléréalité, loin de là. En effet, l’ex d’Aurélie Dotremont a enchaîné les tournages. Mais est-ce qu’il est lassé de tout cela ? Purebreak lui a posé la question et il semblerait que non.

Game of Clones : Julien Bert, lassé ?

Julien Bert l’a avoué, il sait qu’il va arrêter la téléréalité bientôt. Cela fait maintenant 5 ans qu’il est dans ce milieu. Il aspire a de nouveaux projets. C’est ce qu’a indiqué le candidat de Game of Clones :

« Oui et non, mais tant que j’y prends du plaisir. Je sais que je vais arrêter dans pas si longtemps que ça parce que ça fait quand même cinq ans. J’ai envie d’autres choses professionnellement parlant. Après tant que le concept ma plait et que c’est feel good. Je ne suis pas un mec à embrouilles, je déteste quand ils s’entretuent pour des morceaux de salade. Parfois, quand ils se disputent pour essayer de se mettre en avant, je me demande ce que je fais là. »

Game of Clones : Julien Bert, perturbé par le tournage ?

En participant à Game of Clones, Julien Bert était entouré de 8 filles identiques correspondant à ses critères. Est-ce que cela a été perturbant pour lui ? Le beau gosse a donné la réponse :

« Dans ma vie de tous les jours, j’ai l’habitude d’être entouré de filles, j’adore ça. J’adore sortir, j’adore draguer, mais là j’ai eu des difficultés parce que parfois le matin j’en préférais une et l’après-midi, j’en préférais une autre. C’était très troublant, il fallait que je m’intéresse à leurs traits de caractère et à leur intérieur. Des choses que je fais très rarement en boîte de nuit. Le fait qu’elles soient identiques était aussi perturbant. J’ai même eu du mal à retenir les prénoms. Heureusement, elles avaient un badge avec leurs noms même si ça me déplaisait un peu. »