fbpx
Buzz
Partager sur

Friends Trip 4: Vincent Queijo indique, « j’ai conseillé à Raphaël de participer à La Villa » !

Friends Trip 4: Vincent Queijo indique, « j’ai conseillé à Raphaël de participer à La Villa » !

Interrogé par le site Toutelatele, Vincent Queijo de Friends Trip 4 a indiqué que c’était lui qui avait conseillé à Raphaël de participer à La Villa

Comme son ami Vincent Queijo, Raphaël a participé à la Villa des Cœurs Brisés. Mais ce que vous ne saviez pas, c’est que le candidat de Friends Trip 4, lui-même, qui a conseillé à son ami de participer au programme de NT1. C’est dans une interview pour Toutelatele, qu’il a révélé cette information.

Friends Trip 4 : Vincent Queijo a conseillé Raphaël

Depuis sa rupture avec Coralie Porrovecchio, Raphaël ne se sentait pas bien. Il était un cœur brisé et avait du mal à se relever. C’est pourquoi, Vincent Queijo, candidat de Friends Trip 4 et ami de Raphaël, lui a conseillé de participer à La Villa :

« Je lui ai conseillé d’y participer, car l’émission m’a beaucoup apporté. Lucie m’a amené vers une grosse remise en question et j’ai eu des réponses sur ma vie sentimentale. Raphaël hésitait à le faire et on est parvenu à un accord que si je faisais Friends Trip, il ferait La villa des cœurs brisés. Il a adoré donc au final j’avais raison (rires). »

Friends Trip 4 : les projets de Vincent Queijo

Vincent Queijo souhaite-il continuer dans le milieu de la téléréalité ? Oui mais il a également d’autres projets. En effet, le candidat de Friends Trip 4 a déclaré au micro de Toutelatele : « Non, je veux tout simplement être heureux. Je vais avoir de nouveaux projets professionnels dont je ne peux pas encore parler. Ce sera plus dans le domaine du prêt-à-porter. J’ai un besoin d’être proche de ma famille et de mes amis, tout en n’oubliant pas l’importance de l’argent. Pourquoi pas aussi trouver un jour le grand amour… »

Avant d’indiquer : « La notoriété est plus une force pour avoir des amourettes plutôt qu’une relation sérieuse. Il est difficile d’expliquer à une femme que l’on part en tournage deux à trois fois par an et que l’on est reconnu dans la rue. Je me mets à la place de la fille, ça ne doit pas être facile à vivre. J’ai accepté de vivre avec cette contrainte et j’espère que la femme qui partagera ma vie en fera de même. »