fbpx
Buzz
Partager sur

Emilie Nef Naf compare le confinement à son aventure dans Secret Story !

Emilie Nef Naf compare le confinement à son aventure dans Secret Story !
Partager sur Facebook

Dans une interview accordée à TVMag, Emilie Nef Naf a décidé de comparer son aventure dans Secret Story à son confinement actuel !

Comme de nombreux français, Emilie Nef Naf est obligée de rester confiner chez elle. Mais il semblerait que ce confinement n’est rien de comparable avec celui qu’elle a vécu dans Secret Story en 2009.

Dans un premier temps, Emilie Nef Naf est confinée avec ses deux enfants de de 7 et 5 ans. Elle doit trouver des activités pour les occuper. Le but étant qu’ils ne trouvent pas le temps long. Dans une interview accordée à TVMag, elle a fait plusieurs révélations.

La maman a expliqué : « J’essaye tant bien que mal de faire l’école à la maison. Le matin, on fait les devoirs. Ma première est en CE1. Et mon fils entre au CP. Puis, on joue. On regarde des dessins animés. Et je règle les petits conflits quand il y en a ».

La belle a déjà vécu un confinement lors de Secret Story. Mais les deux ne sont pas comparables. Elle a aussi révélé : « On se réveillait à l’heure qu’on voulait. On faisait des activités que la production nous proposait. Et on parlait des potins entre nous« .

Emilie Nef Naf compare le confinement à son aventure dans Secret Story !

Emilie Nef Naf compare le confinement à son aventure Secret Story

Emilie Nef Naf a aussi ajouté : « Quand le temps était mauvais, les journées pouvaient paraître longues. On n’avait pas les infos, Internet, la télévision ou autre. On s’ennuyait à mourir« .

La candidate de télé réalité a aussi révélé : « Aujourd’hui, si j’avais 18 ans, au chômage, sans enfant et que je vivais en colocation avec quatre filles, bien sur, il y aurait comme un retour de «Secret Story». Mais ma situation est bien différente« .

La maman a tout de même confié que son aventure l’avait beaucoup angoissé. Elle a expliqué : « Quand la production préparait les soirées et activités dans le salon et le jardin, elle nous enfermait dans les chambres pendant une demi heure ou une heure ».