fbpx
Buzz
Partager sur

Danse avec les Stars 2019: gros bad buzz après une chorégraphie dans un hôpital psychiatrique !

Danse avec les Stars 2019: gros bad buzz après une chorégraphie dans un hôpital psychiatrique !!
Partager
Partager sur Facebook

Dans danse avec les stars Sami El Gueddari et Fauve Hautot ont fait une chorée dans un décor d'hopital psy, les fans sont révoltés !

Un des show de Danse avec les Stars n’est pas passé du tout. Il s’agissait de la chorée de Sami El Gueddari et Fauve Hautot lors du prime spécial Halloween. Car il se déroulait dans un décor d’hôpital psychiatrique…

En effet, suite à cet épisode, Danse avec les Stars s’est fait remonter les bretelles. Car l’asso Unafam s’est insurgé dans une lettre ouverte adressée à TF1. Ainsi qu’auprès d’Emmanuel Macron. C’est donc un bad buzz qui entache l’émission suite au décor choisit. Il s’agissait d’un décor d’hôpital psy, où l’un jouait un malade. Tandis que l’autre jouait son infirmière.

Quel dommage, alors que Sami El Gueddari et Ladji Doucouré s’affrontent en finale dans DALS ce samedi. D’ailleurs les plaintes ont mis une mauvaise ambiance sur le parquet de TF1 !

Danse avec les Stars 2019: Un bad buzz plombe le show !

La chorégraphie de Sami El Gueddari et Fauve Hautot dans Danse avec les stars a reçu les foudres de l’asso L’unafam . Pour eux il s’agit d’une prestation « extrêmement stigmatisante pour les personnes vivant avec des troubles psychiques » . L’asso a donc reçu des plaintes et a rédigé une lettre ouverte à Gilles Pélisson, le PDG de TF1.

Au-delà du décors de Danse avec les Stars qui est « éloigné de la psychiatrie d’aujourd’hui », les propos de la danseuse ont vraiment déplus ! « Avant le show, un mini-reportage sur l’entraînement est diffusé. Dans ce passage, la danseuse demande à son partenaire. « Je veux te voir les yeux injectés de folie, je veux te voir faire peur.«   Très remonté L’Unafam attend des excuses de la chaine. « Cette séquence montre les clichés qui perdurent. Ils stigmatisent les personnes vivant avec des troubles psychiques, comme tout le secteur de la psychiatrie ». déclare t-ils.