fbpx
Buzz
Partager sur

Danse avec les Stars 9: Carla Ginola se confie sur son petit ami décédé

Danse avec les Stars 9: Carla Ginola se confie sur son petit ami décédé
Partager
Partager sur Facebook

Eliminée dès les premiers primes, Carla Ginola s'est confiée sur son aventure dans Danse avec les Stars 9 et son plus grand regret.

Malgré son envie de suivre les traces de son père David Ginola, Carla a dû tirer sa révérence parmi les premiers candidats. Et si elle garde un bon souvenir de sa participation à Danse avec les Stars 9, la jeune femme a avoué qu’elle aurait aussi aimé accomplir une chose faire une chose qui lui tenait à cœur.

Carla Ginola s’explique sur son plus grand regret

C’est lors d’une interview accordée à Gala que l’ancienne acolyte de Jordan Mouillerat a fait aussi le bilan de son aventure en disant:

« Je retiens tous les bons moments que j’ai eu en répétitions avec Jordan Mouillerac, mon danseur. Il y a de vraies affinités qui se créent. On dit souvent que tout le monde se détestent ou aussi ne se parlent pas forcément, mais c’est faux, c’est une vraie famille. J’ai été surprise de voir à quel point tout le monde est attentionné et généreux (…) Avec Jordan, mon danseur, nous avons aussi donné le maximum de nous-mêmes. Si je devais revenir en arrière, je ne changerai rien. Je regrette simplement de ne pas pouvoir continuer pour apprendre certaines danses comme le jive. Et surtout le prime 3 qui était mon but parce qu’on y raconte une histoire personnelle. C’est une histoire qui me tenait vraiment à cœur, qui est très bouleversante. Cela me fait de la peine de ne pas pouvoir la danser ».

Carla Ginola se confie sur son ex décédé

Hé oui, celle qui a posé sexy en soutien gorge sur Paris a expliqué pourquoi elle a un brin de regret et a déclaré:

« Je tenais à rendre hommage à mon premier petit-copain, que j’ai eu à 18 ans. Il avait le cœur à droite et est décédé le jour de mes 18 ans. Je voulais aussi vraiment danser sur sa musique, pour sa famille, pour lui. Bizarrement au cours d’une discussion, il m’avait raconté que pour le jour de son enterrement, il voulait qu’on passe une certaine musique. Je n’avais pas capté à l’époque. Et quelques mois plus tard, il est décédé. J’aurai aimé danser sur cette musique, lui faire aussi un vrai hommage. C’était vraiment mon objectif ».

Des révélations touchantes…