fbpx
Buzz
Partager sur

Daniela Martins compare le porno à la télé-réalité en parlant de sa fille

Partager sur Facebook

En neuf ans, une chose n'a pas changé chez Daniela Martins : son franc parler. Mais comment réagirait-elle si sa fille suivait ses traces ?

Révélée dans Secret Story 3, Daniela Martins en a fait du chemin. Après avoir participé au célèbre programme d’enfermement et aux Anges de la télé-réalité 2, la jeune femme s’est consacrée à sa carrière au théâtre. Mais que fera-t-elle si sa fille veut faire partie de cet univers ?

Daniela compare le porno avec la télé-réalité

Lors d’une interview accordée à Sam Zirah, l’ex de Cristiano Ronaldo a eu des propos plutôt forts concernant la télé-réalité. A tel point que le journaliste lui a demandé si elle comparait ça à du porno et ce qu’elle dirait à sa fille. Elle a alors répondu:

« Je pense qu’il n’y a pas une grande différence si ma fille me dit qu’elle veut faire de la télé-réalité ou du porno. Dans tous les cas, je le prendrais mal. Dans mon coeur, ma sensibilité, les deux vont me faire mal. Ce sera dur pour moi d’assumer ça. Les réseaux sociaux deviennent de plus en plus une mise en scène. Ma communauté est plutôt géniale. Certains comptes instagram, tout est calculé. Je ne veux pas exhiber ma fille ».

Daniela se confie sur son retrait médiatique

Après avoir balancé sur les paparazzades, la jeune maman poursuit sur la fin de sa carrière au sein de la télé-réalité.

« Ce n’était pas un choix facile. Il y avait ma famille derrière, mon homme. Il n’avait rien à voir avec la télé-réalité et si je voulais préserver cette relation, il fallait le préserver et il fallait clairement arrêter avec la télé-réalité. Et il déteste la télé-réalité. Pour lui, pour mon travail, je ne me suis pas posée de questions. Financièrement parlant, ça n’était pas facile », a-t-elle confié.

Aujourd’hui, Daniela Martins semble plus heureuse et épanouie que jamais. Souhaitons lui que cela dure. D’ailleurs, elle compte faire son retour avec deux autres pièces début 2019 après son spectacle ‘c’est qui le patron’.