fbpx
Buzz
Partager sur

Cyril (Koh-Lanta) dévoile les photos chocs de son agression à New-York !

Cyril (Koh-Lanta) dévoile les photos choc de son agression à New-York !
Partager
Partager sur Facebook

Koh-Lanta, l'aventurier Cyril se souvient de l'agression qu'il a subit à new York. C'était il y a trois ans, le 20 août 2017.

Koh-Lanta, l’aventurier Cyril se souvient comme si c’était hier. Il y a trois ans, le jeune homme vivait la pire journée de sa vie. En voyage à New-York, un gang l’agresse et le laisse presque pour mort. Ce 20 août 2019, il se remémore cette expérience traumatique et publie une vidéo sur son compte Instagram.

Il publie aussi plusieurs photos hard. Sur les clichés, on le voit sur un lit d’hôpital avec une partie du crâne sans cheveux et plusieurs agrafes visibles. L’aventurier de Koh-Lanta prévient alors les internautes que les photos sont choquantes. Et ajoute en légende « trois ans (qu’il avait) survécu à une agression qui (avait) failli (lui) coûter la vie.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cyril KohLanta (@cyrilkohlanta) le

Koh-Lanta : Cyril se souvient

« En voyage à New York, je me suis fait agresser par un gang, mauvais endroit mauvais moment. Lorsqu’un jeune veut rentrer dans un gang, alors il doit prouver sa ‘bravoure’ en tuant une personne au hasard. Le hasard (vous l’avez vu avec mon élimination à Koh-Lanta), ça n’est pas mon fort… Je répondais à un texto et ne suis pas rentré dans le métro pour ne pas être sans réseau. Je me suis arrêté en haut des marches du métro. Si j’avais continué, rien ne me serait arrivé… Ils sont arrivés à 4, m’ont encerclé, j’ai rapidement réalisé que la situation allait s’envenimer. J’ai tenté de partir une première fois du coin où il m’avait bloqué sans succès. C’est ma 2e tentative plus musclée qui a lancé les hostilités »  explique alors Cyril de Koh-Lanta.

« Je dois la vie a un passant qui a appelé le 911. C’est le bruit des sirènes qui a fait fuir le gang. C’est aussi ce qui m’a sauvé la vie… Ne restez jamais impuissants face à ce genre d’action. Cette personne n’est pas intervenue de façon directe, mais le fait d’appeler la police m’aura sauvé la vie… Un coup de pied en plus sur le crâne et qui sait se qui serait advenu de moi…? Ne pensez pas que d’autres vont s’en charger, vous êtes la personne qui peut tout changer… Sans vous mettre en danger, mais en prévenant d’autres qui peuvent agir, vous sauvez des vies. Merci à cet anonyme à qui je dois la vie » finit-il alors par conclure.