fbpx
Buzz
Partager sur

Cynthia (MELAA4) balance sur les autres candidats: « Des gens sans coeur » !

Partager
Partager sur Facebook

Après des semaines de silence, Cynthia a enfin brisé le silence sur ses réseaux sociaux. Notamment concernant sa dernière aventure.

Le changement a été radical pour Cynthia. En effet, la belle brune est passée des Princes de l’amour 6 à Moundir et les apprentis aventuriers 4. Un tournage qui n’a pas vraiment répondu à ses attentes. Notamment à cause de son ex Illan qui lui mettait la misère … Mais il n’y avait pas que lui apparemment !

Ainsi, Cynthia s’est longtemps terré dans le silence jusqu’à aujourd’hui. Sur Instagram, celle qui s’était rapprochée de Greg balance sur son aventure en disant:

« Si je commence, je n’en finirais pas… Mon aventure était la pire expérience de ma vie. Je n’aurai jamais cru de ma vie que j’allais rencontrer des gens tellement malveillants, haineux et sans coeur. Ni sans aucune empathie. Des gens qui peuvent faire consciemment du mal. Et non seulement dormir tranquillement la nuit. Mais même prendre du plaisir en causant ce mal complètement gratuit ».

Cynthia promet de tout balancer !

Mais la jeune femme ne s’est pas arrêtée là. Cynthia poursuit:

« Je suis descendue trop trop bas moralement et ça m’a pris du temps et de l’effort pour me remettre debout et regagner mes forces…  Mais je ne prendrais pas ça à la légère… Je refuse qu’il y ait des enfants, des écoliers. Ou des adultes comme moi qui subissent aujourd’hui dans leurs vies quotidienne cet harcèlement extrême que j’ai subi dans l’aventure. Moi, la femme qui inspirait depuis tout temps les autres femmes à être fortes et battantes. Personne ne peut être suffisamment battant contre le diable. Non et non pour l’harcèlement et jusqu’au bout je suis prête à aller ! »

Voilà qui a le mérite d’être clair. Vous l’aurez compris, Cynthia a énormément de choses sur le coeur et cela risque de faire mal. D’ailleurs, en plus de la présence de ses ex Illan et Anthony Alcaraz, elle a dû subir des tensions avec Hilona… La pauvre !