fbpx
Buzz
Partager sur

Les Vacances des Anges 2: Coralie balance « Tony et Clément étaient les plantes vertes »

Partager sur Facebook

Coralie avait disparu de nos écrans durant quelques temps après son passage dans les Anges 7 qu'elle n'avait pas trop aimé.

Découverte grâce à la Belle et ses Princes 3, Coralie Delmarcelle avait poursuivi son chemin au sein de la télé-réalité avec les Anges 7. Malheureusement, son séjour ne se passant pas de la meilleure des manières. Elle a quitté l’aventure prématurément. Elle a expliqué les raisons de son retour dans le bain de Jeremstar.

Coralie clashe Tony et Clément

Après avoir annoncé qu’elle arrêtait la télé-réalité, la belle blonde a finalement changé d’avis. Alors que le blogueur la qualifiait de plante verte, la Belge a tenu à lui rappeler qu’elle avait été au cœur de nombreuses histoires notamment avec Rawell et Thomas. Elle déclare alors:

« Je ne suis pas d’accord quand tu dis que je suis une plante verte. S’il faut écarter les cuisses pour ne pas être une plante verte alors j’en suis une. Il y avait d’autres plantes vertes dans la maison comme Clément, Tony ».

Coralie explique les raisons de son retour
Alors qu’elle était retourné à la vie active, la production a refait appel à la jeune femme. Selon elle, la Grosse Equipe comptait sur elle pour se mettre en couple et mettre l’ambiance.

« De base, j’avais dit à la production quel était mon style de mec et c’est vrai qu’il y avait un mec qui me plaisait dans l’émission (…) Des candidates qui se bagarrent pas, qui sont gentilles et sincères comme moi on a besoin de ça dans un programme », a-t-elle expliqué.

Hé bien, Coralie a réussi son coup puisqu’elle a mis de l’ambiance au programme au risque d’avoir une altercation avec Rawell. D’ailleurs, elle maintient qu’entre elle et la soeur de Rania, la guerre est bel et bien déclarée et le retour en arrière est impossible entre les deux candidates. Ensuite, elle a sous-entendu qu’elle avait déjà été recontactée pour retourner en tournage…pour les Anges 10 ? Affaire à suivre.