fbpx
Buzz
Partager sur

Connor (Les Anges 11) avoue avoir étranglé Vivian !

Connor (Les Anges 11) avoue avoir étranglé Vivian !
Partager
Partager sur Facebook

Les Anges 11 exclue Connor de l'émission. Le candidat révèle les raisons de son éviction en dévoilant des détails très croustillants.

Les Anges 11 de la télé-réalité ce n’est pas de tout repos. Surtout quand plusieurs candidats se font exclure. Connor en fait partie. Il revient sur les raisons de son éviction. Et il avoue même avoir étrangler un autre candidat. Retour donc sur le clash le plus intense de la saison qui survient le soir de l’anniversaire de Beverly.

Aurélie Dotremont voulait titiller Sephora en faisant du charme à Kentin. Et coup de chance, ça fonctionne pour elle. Une méga grosse dispute survient donc entre les deux femmes. Et dès le lendemain, la production décide d’évincer Aurélie, Kentin et Connor de l’émission. Invité pour une interview chez le média IRM Radio, Connor se lâche et fait des révélations très surprenantes. Il raconte tout ce qu’il se passait en off. Pour le meilleur et pour le pire.

Les Anges : ça devient n’importe quoi

« Vivian était énervé envers Aurélie car elle a gâché l’anniversaire de Beverly. Il a donc chargé Aurélie. Et moi pour l’arrêter, je lui ai fait une clé de bras et je l’ai un peu étranglé. Quand je l’ai lâché, il m’a insulté et là, je suis monté dans les tours. J’ai commencé à tout casser dans la villa et je suis sorti » confie l’ex candidat des Anges.

Puis il ajoute : Quand je suis revenu, les candidats ont commencé à dire que j’étais bizarre et que je me droguais. Là, j’ai vrillé. Jelena a parlé à Sephora qui l’a insulté et là, Kentin a ouvert sa bouche. J’ai envoyé un coup, mais je ne l’ai pas touché, mais j’ai envoyé le premier coup. »

La suite, tout le monde la connaît. Et eux plus que les autres puisque c’est un billet direction la France qui clôture la dispute. Pas de chance, mais pas de tenue non plus. La violence ne résout rien bien heureusement. Ils le sauront pour la prochaine fois, si prochaine fois il y a