fbpx
Buzz
Partager sur

Catalia (LMvsMONDE 4) traumatisée depuis le tsunami de 2004: elle se confie sur ses troubles !

Catalia (LMvsMONDE 4) traumatisée depuis le tsunami de 2004: elle se confie sur ses troubles !

Dans une vidéo postée sur Instagram, Catalia, animatrice de LMvsMONDE 4, s’est confiée sur son traumatisme suite au tsunami de 2004

Le 26 décembre 2004, un jour après Noël, une catastrophe mortelle touchée la Thaïlande. Un violent tsunami faisant plus de 220 000 morts. 15 ans après, certaines victimes ayant survécu au drame n’ont toujours pas oublié. Parmi elles, Catalia. En effet, l’animatrice des Marseillais vs le reste du monde 4 (LMvsMONDE 4) se trouvait sur place avec sa famille et a subi de nombreuses pertes.

La forçant, elle et sa famille, à revenir en France plusieurs années. Comme le relève Télé-Loisirs, l’animatrice de LMvsMONDE 4 fait savoir: « Malheureusement, nous avons été victimes du tsunami en 2004. On a plus ou moins tout perdu. Je suis revenue en France. J’ai été au lycée à Nantes avant de rejoindre à Paris. Mes parents sont repartis en Thaïlande entre temps. Dès que j’ai fini mes études, j’ai fait ma valise et je suis repartie en Thaïlande… »

LMvsMONDE 4: Catalia, malade depuis le drame

En plus des pertes morales et physiques, Catalia souffre d’une maladie depuis le drame. L’animatrice de LMvsMONDE 4 fait savoir dans une vidéo postée sur Instagram, qu’elle souffre de paralysie du sommeil. Celle-ci, explique à ce sujet:

 « Ce trouble du sommeil advient à l’endormissement (état hypnagogique) ou au réveil (état hypnopompique). Caractérisée par l’impossibilité de bouger ou de parler. Elle est souvent associée à une sensation de présence inquiétante et à des hallucinations. L’état de paralysie dure généralement de quelques secondes à plusieurs minutes ».

Depuis quelques années, cette paralysie semble s’être calmée. En revanche, Catalia de LMvsMONDE 4 avoue en avoir encore. D’ailleurs, elle aurait une nouvelle fois souffert de cette maladie, il y a peu de temps: « Ça m’arrive régulièrement, surtout depuis le tsunami, j’avais cela quasiment tous les soirs. Je me rends compte que c’est à cause du stress, de la fatigue même de la dépression. Après cela s’est espacé… Mais, depuis que je suis au Portugal, ça m’est arrivé trois fois dont une fois avant-hier qui était particulièrement stressante et angoissante. D’habitude, j’arrive à gérer mais c’est une expérience terrible ».