fbpx
Buzz
Partager sur

Cash Island: Alex balance, « j’ai pris du plaisir à manipuler et mentir » !

Cash Island: Alex balance, « j’ai pris du plaisir à manipuler et mentir » !
Partager sur Facebook

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, Alex de Cash Island s’est confié sur son rôle de maître du jeu, qu’il a pris plaisir à exercer

Le nouveau jeu de C8, Cash Island, vient de débarquer. 10 aventuriers se retrouvent sur une île et chacun doivent trouver le trésor caché. Une fois trouvé, celui qui a mis la main dessus doit tout faire pour berner ses adversaires. En effet, s’ils découvrent sont statut, il sera éliminé. Alex trouve dans cette position. Il est le premier à avoir trouver le trésor et doit donc le cacher aux autres. Il s’est confié sur cette expérience au micro de Télé-Loisirs.

Cash Island : Alex a adoré être le maître du jeu

Si au départ, Alex était réticent à l’idée d’être maître du jeu dès les premiers jours de tournage. Mais le candidat de Cash Island a indiqué avoir pris goût, petit à petit, à ce statut :

« J’aurais aimé enquêter et chercher l’identité du Maître du jeu. Quand j’ai découvert le trésor, j’étais hyper content mais j’avais conscience que la tâche allait être complexe. Je n’ai pas eu l’occasion d’établir une stratégie. Je n’étais pas à l’aise et ça s’est vu. Mais au fur et à mesure du temps j’ai pris du plaisir à manipuler et mentir… »

Cash Island : pourquoi avoir participer

Dans la suite de l’entretien, Télé-Loisirs a cherché à savoir pourquoi Alex avait souhaité participer à Cash Island. La gloire ? L’argent ? La notoriété ? Il a donné sa réponse : « Avant toute chose, l’exposition. Je souhaite être animateur télé, c’est un milieu difficile d’accès et j’avais besoin de me créer des contacts. En parallèle, les jeux d’aventures m’ont toujours tenté. Je suis un compétiteur dans l’âme et faire partie d’un nouveau concept m’a excité ».

Avant de conclure en donnant des détails sur le programme : « Nous n’avions pas de détails autre qu’il s’agissait d’une chasse au trésor dans les Philippines. En arrivant, nous avions deux jours pour récupérer puisque nous avions pris trois avions avant d’arriver à destination. C’est pendant ce temps-là que les producteurs nous ont expliqué les règles dans les détails. »