fbpx
Buzz
Partager sur

Aurélie Van Daelen: menaces, dépression, elle donne les vraies raisons de son départ du Mad Mag !

Aurélie Van Daelen: menaces, dépression, elle donne les vraies raisons de son départ du Mad Mag !
Partager sur Facebook

Interrogée par Purepeople, Aurélie Van Daelen a dévoilé les vraies raisons qui l’ont poussée à quitter le Mad Mag il y a plusieurs semaines

Il y a plusieurs semaines, Aurélie Van Daelen annonçait son départ du Mad Mag. Après de nombreuses dépressions et des altercations avec certains chroniqueurs, elle avait décidé de quitter NRJ12. Interrogée par Purepeople, elle s’est récemment confiée à ce sujet et a donné toutes les raisons de ce départ.

Aurélie Van Daelen considérée comme une attardée

Le Mad Mag est composée de journalistes et de chroniqueurs. Mais la plupart des chroniqueurs sont des anciens candidats de téléréalité et souvent considérés comme des « demeurés ». Aurélie Van Dalen l’a elle-même indiqué au micro de Purepeople : « l’ambiance était différente. Je suis quand même partie parce que j’avais fait une dépression. Je pensais que j’avais ma place (…) Quand je suis revenue, c’était une tout autre équipe, des gens que je ne connaissais pas et qui ont vite jugé les personnes qu’on était. En gros, on était des candidats de télé-réalité qui étaient devenus des chroniqueurs mais on était des attardés, débiles, on n’avait rien à faire là. »

Avant d’ajouter : « On m’a une fois donné ma chance, on m’a prévenue cinq minutes avant de prendre l’antenne. Quand déjà tu n’as pas confiance en toi parce que l’équipe te sous-estime, que tu entends dans les couloirs que tu es une demeurée et que tu vas te foirer, tu n’as pas envie… J’étais démotivée. »

Aurélie Van Daelen, moralement épuisée

Une autre raison du départ d’Aurélie Van Daelen ? Le fait que l’émission se foutait d’elle. En effet, elle faisait des voyages depuis Lille pour se rendre sur le Mad Mag. Pour parfois ne jamais apparaître dans l’émission : « Je suis rentrée entre la 30e et 40e minute. Je venais de Lille… Je me tape tout ce trajet pour venir et on me dit ‘Tu rentres juste pour qu’il n’y ait pas de chaise vide pendant que Benoît va se changer en Kim Kardashian. »

La Belge a ensuite indiqué qu’elle avait été forcée d’arrêter car elle était en train de faire un burn-out : « Moralement épuisée, j’ai été voir un médecin qui m’a dit que je devais arrêter. J’étais en train de faire un burn-out. Et je n’arrêtais pas de pleurer parce que tout là-bas m’angoissais. Je n’aimais plus ce que je faisais, je n’aimais plus les personnes avec qui je travaillais, celles pour qui je travaillais… On me forçait à dire des choses que je ne pensais pas. »