fbpx
Buzz
Partager sur

Aurélie Dotremont: après Adixia et Martika, elle réagit aussi au reportage sur la prostitution !

Aurélie Dotremont: après Adixia et Martika, elle réagit aussi au reportage sur la prostitution !

Sur Snapchat, Aurélie Dotremont a elle aussi réagi au reportage de Jeremstar. Après Martika, Adixia ou encore Aurélie Preston, la Belge a pris la parole

Les jours se suivent, et se ressemblent. Chaque jour, une nouvelle candidate de téléréalité en va de sa révélation suite au reportage de Jeremstar dimanche dernier. Le blogueur avait diffusé un reportage consacré à la prostitution dans la téléréalité. Depuis, plusieurs candidats ont fait des révélations surprenantes. Aurélie Dotremont en a récemment fait sur Snapchat

Aurélie Dotremont contactée pour se prostituer

Aurélie Preston s’est vue proposer des services d’escorting. Eh bien elle n’est pas la seule. En effet, une autre candidate de téléréalité bien connue a également été contactée. Il s’agit d’Aurélie Dotremont. La Belge l’a révélé sur Snapchat, il y a quelques jours :

« On sait tous qu’en 2017, la prostitution est devenue un métier de VALEUR, que ce soit à la télévision ou ailleurs dans le monde. Même moi, planche à pain, on me l’a proposé. Il ne faut pas se demander à quel point le monde est pervers. Bien évidemment, j’aime beaucoup l’oseille, mais pas trop les personnes âgées russes. Laissez-moi dans ma Belgique en clodo. »

Aurélie Dotremont n’est pas la seule

Après la diffusion de son reportage, Jeremstar a du s’exprimer sur les raisons sociaux pour éclaircir certains points et faire d’avantage de révélations. Il a confié au sujet de l’escorting que d’autres filles, autres qu’Aurélie Dotremont, étaient concernées :

« La téléréalité est devenue un grand catalogue de prostituées. C’est tout à fait ça. Il y a quelqu’un qui va voir une fille à la télé, il va la trouver sexy, avoir envie de se la faire, du coup il va demander à la voir. Je dirais (que ça concerne) une (fille) sur dix. Certaines font même de la téléréalité pour se vendre plus cher parce qu’elles sont déjà prostituées de base. Les prix augmentent. Tu es sollicitée par plus de monde. Tu as plus de popularité. Donc, on t’appelle. »