Buzz
Partager sur

Angélique (Koh-Lanta) révèle les coulisses de son altercation avec Béatrice!

Angélique (Koh-Lanta) révèle les coulisses de son altercation avec Béatrice!
Partager
Partager sur Facebook

Dans un entretien pour Purepeople, la candidate de Koh-Lanta a révélé avoir eu une altercation avec Béatrice en off de l’émission

Angélique vient de se faire éliminer de Koh-Lanta. Mais la patronne d’une pizzeria aurait bien pu sortir de l’aventure plus tôt. En effet, Béatrice, chef des jaunes, avait monté une stratégie contre celle-ci. Finalement, c’est la gagnante de l’épreuve des poteaux qui s’est faite sortir avant la championne de body building. Mais en apprenant cela, Angélique souhaitait avoir des explications. C’est pourquoi, elle aurait eu une « discussion » avec Béatrice durant son arrivée dans le jury final. Toutefois, la discussion ne serait pas allée très loin comme l’a confié la jeune femme à Purepeople:

 « J’ai voulu discuter avec Béatrice au bout de trois jours parce qu’il me fallait un peu de temps pour récupérer de mon aventure, avaler mon élimination. J’étais quand même très triste de partir, j’en espérais qu’une chose : réintégrer l’aventure. J’ai dû faire le deuil de mon jeu. En fait, quand j’ai voulu lui parler, elle a refusé. On s’est un peu pris la tête, la discussion était braquée. Elle n’a jamais voulu parler. J’ai fait le pas une fois, pas deux ! »

Koh-Lanta: Béatrice et Angélique

Angélique n’était pas du tout au courant de la stratégie de Béatrice à son égard. D’ailleurs, lorsque cette dernière s’est faite éliminer de Koh-Lanta, elle était très triste. Mais lorsque Cindy lui a révélé qu’elle allait sortir si sa stratégie avait échoué, la championne de body building a vu rouge. Cindy expliquait à ce sujet: « Elle ne supportait pas Angélique. Et a demandé par l’intermédiaire de Maxime et Brice de changer notre vote contre Maud pour voter contre Angélique. Mais tout ça dans la plus grande des discrétions évidemment. »

Hormis Béatrice, la candidate de Koh-Lanta ne semble pas en vouloir à ses coéquipiers comme elle l’expliquait: « Non, je n’en veux à personne. C’est le jeu et il fallait bien voter contre quelqu’un. On peut être triste, mais je pense que ça ne sert à rien d’en vouloir aux autres ou même de s’en vouloir. Il faut accepter le jeu ! »