fbpx
Buzz
Partager sur

L’Amour est dans le pré 2019: Fatima balance les vraies raisons de son départ !

L'Amour est dans le pré 2019: Fatima balance les vraies raisons de son départ !
Partager
Partager sur Facebook

Alors qu'elle semblait réconciliée avec Didier, Fatima de L'amour est dans le pré ne semble pas avoir digéré son départ de l'émission.

L’aventure L’Amour et dans le pré n’a pas été idéale pour Fatima. Elle s’est expliqué sur les vraies raisons de son départ de l’émission. MCE vous raconte tout !

L’Amour est dans le pré ne se sera pas passé comme prévu pour Fatima. A chaque épisode, les spectateurs ne l’ont pas épargné. Son idylle avec Didier est rapidement tombé à l’eau. Souvent critiquée sur les réseaux sociaux, les internautes ne l’ont jamais épargnée. C’est son côté vénal qui a souvent été mis en cause. Elle s’était d’ailleurs défendu sur ces accusations.

« Les gens ont dit que je voulais vider le compte en banque de Didier. Mais il n’a rien. Quand je lui ai écrit, je savais qu’il n’avait rien. C’était donc une démarche totalement sincère de ma part. Les gens ont aussi dit que je voulais des papiers. Je n’ai pas besoin de papiers, je suis née en France. »

Fatima pas sincère avec Didier dans L’Amour est dans le pré ? Elle répond !

La candidate de L’Amour est dans le pré avait donc quitté le show. Après son départ on pouvait penser que Fatima n’en voulait plus à Didier. Et pour cause, les deux candidats s’étaient quittés en larmes. Elle semble cependant très fâchée contre Didier. Dans TPMP (Touche pas à mon poste), elle a révélé les vraies raisons de son départ. « Je me suis rendue compte que Didier n’était pas franc. Quand il a vu arriver Isabelle, j’ai vu qu’il avait changé d’attitude envers moi ». Une attitude qui ne lui a pas plu.

Et on ne peut lui donner tort. L’arrivée d’Isabelle a donc été un réel tournant dans cette édition de L’Amour est dans le pré. Elle a ensuite enfoncé le clou. « Moi je cherchais quelqu’un de sincère et de sérieux, mais les agriculteurs ne sont pas des gens sincères ».

Une généralisation pas forcément bienvenue mais qui montre le ressentiment indélébile et la sincérité de Fatima.