fbpx
Buzz
Partager sur

10 Couples Parfaits: Ines explique ce qui l’a motivée à participer !

10 Couples Parfaits: Ines explique ce qui l’a motivée à participer !

Dans une interview pour TV Mag, Ines a indiqué ce qui l’avait motivée à participer à 10 Couples Parfaits cette année pour la seconde édition

Seulement trois téléréalités en plusieurs années. Voici le CV d’Ines, candidate de 10 Couples Parfaits. La jeune femme n’est pas du genre à enchaîner les programmes. Pourtant elle a tout de suite été motivée pour participer à l’émission de TFX. Pour quelles raisons ? Elle les a données dans une interview pour TV Mag.

10 Couples Parfaits : les motivations d’Ines

Alors, quels ont été les arguments de la production pour motiver Ines à participer à 10 Couples Parfaits ? La jeune femme a confié :

« J’ai tout de suite été emballée et tout était réuni pour que je puisse y participer. Au niveau du travail, ça me convenait et sentimentalement, j’étais célibataire. J’avais besoin de me changer les idées et de reprendre du poil de la bête après le décès de mon père. Il fallait que j’aille de l’avant et ça m’a fait beaucoup de bien. J’avais tout à y gagner, l’amour et l’argent. »

10 Couples Parfaits : Ines et Mélanie

Avant de participer à 10 Couples Parfaits, Ines et Mélanie se connaissaient dans la vie de tous les jours. C’est pourquoi, TV Mag a cherché à savoir ce que pensait la première, de la seconde : « C’est un personnage, elle aime être dans l’exagération et la provocation face aux caméras. En off, elle donnait comme conseils aux autres candidates de sortir avec n’importe quel mec pour exister dans le programme. Personnellement, j’ai déjà mon propre parcours en télé et je n’avais pas besoin de ses idées. J’étais une des rares filles à lui tenir tête et ça ne lui plaisait pas. Je n’ai jamais cherché à l’attaquer, je ne faisais que me défendre face à elle. »

Avant de revenir sur le combat dans la boue : « Dès le départ, je trouvais que l’idée d’Illan n’était pas bonne. Je me connais et je sais que ça peut mal se passer avec moi dans ce type de confrontation. Mélanie a terminé là où je voulais qu’elle soit à savoir à mes pieds, recouverte de boue de la tête aux orteils. Elle s’est énervée et, encore une fois, je n’ai fait que me défendre. »