fbpx
Buzz
Partager sur

10 couples parfaits: Elsa Fayer balance, « la téléréalité gagne en crédibilité » !

10 couples parfaits: Elsa Fayer balance, « la téléréalité gagne en crédibilité » !

Selon Elsa Fayer, animatrice de 10 couples parfaits, bien que la téléréalité soit critiquée, elle gagnerait en crédibilité au fil des années

La téléréalité a toujours fait parler. Bien plus en mal qu’en bien. En effet, nombreux sont les détracteurs de ce milieu. Jugée trop trash et mauvaise pour les jeunes, la téléréalité est un sujet qui divise. Pour Elsa Fayer, animatrice de 10 couples parfaits, ce domaine gagnerait en crédibilité au fil des années.

10 couples parfaits : la téléréalité gagne en crédibilité selon Elsa Fayer

Malgré le fait qu’elle soit critiquée, la téléréalité serait de plus en plus représentative de la vie des gens. C’est Elsa Fayer, animatrice de 10 couples parfaits qui l’assure. Celle-ci est bien placée pour parler de ce milieu, car elle l’a fréquenté dès Loft Story. Elle indiqué à ce sujet, au micro de Toutelatele : « A mon sens, elle n’a pas beaucoup évolué mais sa perception par le public a changé. Au début, on pensait que la téléréalité n’était pas représentative. Aujourd’hui, elle a gagné en crédibilité. Je fais partie de la génération de Loft Story et à l’époque, j’étais animatrice sur le groupe M6. Cette émission était alors une nouvelle façon de faire de la télévision en proposant quelque chose de complètement différent. »

Avant d’ajouter : « J’ai très vite compris que ces émissions étaient dans l’air du temps. A côté de ça, le public a mis beaucoup de temps à attribuer ses lettres de noblesse à ce genre télévisuel. La téléréalité s’adapte à la vie des gens et tant qu’elle se renouvelle, elle a encore de bonnes raisons d’exister. »

10 couples parfaits : un style qui peut durer

Et si certains pensent que la téléréalité s’essouffle peu à peu, Elsa Fayer, elle, n’est pas d’accord avec cela. En effet, l’animatrice de 10 couples parfaits, pense que ces émissions vont durer encore longtemps et a expliqué pourquoi :

« Bien sûr car c’est un genre à part entière aujourd’hui. On s’en rend compte en regardant les autres émissions. Comme je le disais tout à l’heure, les codes de téléréalité sont récupérés dans de nombreux programmes. Il y a les mêmes ressorts, le même traitement des gens… Je pense que c’est le monde dans lequel on vit qui veut ça. »