fbpx
Buzz
Partager sur

10 Couples Parfaits 2: Tony s’explique sur son altercation avec Jonathan

Partager
Partager sur Facebook

Tony est revenu sur son altercation avec Jonathan lors d'une soirée dans les 10 couples parfaits 2 au micro de Sam Zirah...

Choc ! Dès les premiers épisodes des 10 couples parfaits 2, Jonathan a annoncé la couleur en s’en prenant à Tony afin de marquer son territoire avec Melanight. Seulement voilà, il semblerait aussi que sa motivation n’ait pas suffit à détrôner le beau gosse portugais.

Jonathan amoureux de Mélanight ? Tony balance

Après avoir révélé les motivations de sa participation au micro de Sam Zirah, Tony est revenu sur le comportement de Jonathan qui n’avait pas hésité à se jeter sur lui en le voyant proche de Mélanight. Il a alors déclaré:

« Jon, je crois qu’il a eu un coup de coeur quand il l’a vu débarquer. En plus, il aime bien les blondes (…) Tu ne vas pas forcer les gens (…) En me rapprochant de Mel, il dégoupille un peu (…) D’un côté je me rapproche parce que j’apprécie Mel et d’un autre parce que ça le fait chier (…) Mel fait pas dans la demi mesure mais tu finirais pas t’entrenuer avec elle (…) C’est quelqu’un que j’apprécie (…) Je discutais et je me suis retrouvé à terre. Je n’ai rien compris.

Et je ne savais même pas qui était la personne à ce moment-là. J’en avais aucune idée. J’ai vu rouge. Dans ma tête, je n’étais plus dans l’aventure. N’importe quelle personne qu’il y aurait pu avoir en face de moi, j’aurai pu tout détruire. C’est Selim et aussi Sergio qui m’ont contrôlé (…) Je l’aurais enterré dans le sable, je l’aurais jeté dans la mer ».

Tony toujours en froid avec Jonathan ? Il répond

Un an après le tournage, le crush de Mélanight ne serait plus en froid avec le jeune homme. D’ailleurs, il sait même qui est à l’origine de ce clash et répond aussi :

« Illan m’a dit que c’était plus ou moins lui qui avait allumé la mèche (…) Je ne pense pas qu’il a mesuré l’impact (…) Je n’ai pas pu esquiver (…) J’étais aussi tendu pendant plusieurs jours. Ce n’est pas un méchant garçon (…) Il a un bon fond, il n’a pas fait exprès. Il n’a pas mesuré l’impact. Je n’ai rien contre lui ».

On peut aussi dire que tout est bien qui finit bien !