fbpx
Buzz
Partager sur

10 couples parfaits 2: Mélanie avoue « Jonathan m’a fait du harcèlement psychologique »

10 couples parfaits 2: Mélanie avoue
Partager
Partager sur Facebook

Décidément, ça balance ! Alors que Jonathan manifestait son attirance envers Mélanie, la chose n'a pas été réciproque de son côté.

Actuellement sur les écrans, Mélanie Amar a déjà semé la zizanie dans les 10 couples parfaits 2. En effet, elle n’a pas hésité à narguer Jonathan qui avait craqué sur elle avec Tony. Mais elle n’a pas dit son dernier mot sur le candidat…Bien au contraire !

Mélanie harcelée par Jonathan ? Elle balance !

Au cours d’une interview accordée à Sam Zirah, celle qui s’est confiée sur son arrivée a expliqué pourquoi elle s’est comportée ainsi avec Jonathan. Elle raconte:

« Jonathan m’a fait du harcèlement psychologique.Même si je refuse d’avouer totalement mon attirance pour Tony. On va pas se mentir, ça se voit. J’ai essayé de le montrer à Jonathan. Plus je me rapproche de Tony, plus il me colle (…) Ce n’est pas un mec pour moi. Je ne supporte pas un mec qui m’étouffe ».

Mélanie attirée par Jonathan ? Elle s’explique

Pourtant, les choses étaient bien parties entre les deux candidats comme elle l’a expliqué:

« Jonathan, je l’ai trouvé super mignon dès que je suis arrivée. Je l’ai trouvé très gentil, très adorable et tout mais mentalement…On peut pas être en couple avec quelqu’un qui a les mêmes problèmes psychologiques que moi (…) C’est dur d’être pote avec quelqu’un qui veut te pécho. Le problème de Jonathan c’est que plus tu lui dis non, plus il revient alors que tu n’oses pas lui dire que tu veux pas (…) Franchement, je n’ai jamais vu deux garçons se battre pour moi. C’est une première. J’étais trop contente (…) Ce n’est pas bien qu’ils se battent. Je n’ai pas voulu qu’ils se battent mais j’ai kiffé (…) Je voulais savoir jusqu’où il peut aller ».

Voilà des propos qui ne risquent pas d’enchanter le jeune homme. Pour le moment, Jonathan n’a pas réagi aux révélations de celle qui a balancé sur les raisons de sa participation au programme. Affaire à suivre, donc !