fbpx
Buzz
Partager sur

Zidane, Anelka, Makelele: les révélations surréalistes d’un ex-agent

Zidane, Anelka, Makelele: les révélations surréalistes d’un ex-agent
Partager
Partager sur Facebook

Marc Roger, ex-agent de stars françaises de football dans les années 90, livre des confidences sur Zidane, Makelele et Anelka dans son livre "Transferts".

Agent très influent dans les années 1990 et 2000, Marc Roger – qui a enregistré sous sa coupe les transferts de Zidane, Anelka, Makelele, Wiltord ou encore Thierry Henry – dévoile dans son dernier livre Transferts, les coulisses des négociations, avec des histoires très croustillantes.

Zidane aurait pu signer au PSG

Dans les années 1990, l’agent de Zinedine Zidane se nomme Alain Migliaccio, le grand rival de Marc Roger. Ce dernier raconte comment l’ancien numéro 10 de l’équipe de France a failli signer au PSG, après Bordeaux. Luis Fernandez – entraineur du PSG à l’époque – avait initié les négociations, mais Michel Denisot avait mis son veto. Roger révèle également que Zizou n’était pas du tout au courant des tractations effectués dans son dos par Migliaccio, lors de son transfert au Real Madrid en 2001. Il s’agissait de la plus grosse transaction pour un joueur de football à l’époque (75 millions d’Euros).

Anelka et Makelele, des anecdotes fracassantes

En 1997, Marc Roger est écarté des transactions, au moment de l’arrivée au PSG du brésilien Leonardo. L’agent parle « de coup tordu » pour lui et son associé Jean-François Larios. Il décide de se venger en prenant de court les dirigeants parisiens pour le transfert de Nicolas Anelka (18 ans à l’époque) à Arsenal.

Dans les négociations, la manipulation des médias fait partie intégrante du jeu. En pleine bourre à Arsenal, Anelka est pisté par la Juventus, qui souhaite passer par-dessus les agents. Marc Roger va alors se faire passer pour le joueur auprès d’un journaliste de la « Gazzetta Dello Sport » pour décrédibiliser les dirigeants du club turinois. L’auteur raconte: « J’ai massacré la Juventus publiquement en déclarant : “Je n’irai jamais dans ce club de vieillards. Je préfère arrêter le football plutôt que de jouer à la Juventus.” J’en ai remis une couche dans un autre quotidien sportif italien, Tuttosport, qui a vraiment cru parler au joueur lorsqu’ils m’ont eu au téléphone! »

Autre situation rocambolesque, avec Claude Makelele. Roger veut pousser les dirigeants du Celta Vigo à accepter de transférer son joueur. L’agent va monter de toutes pièces des fausses agressions racistes (faux jets de bananes et de cailloux) de supporters en colère contre le milieu défensif. Un coup qu’il réitérera quand « Maké » évoluera au Real Madrid. Un passage très glauque: « Il se dit dans la presse qu’il reçoit des insultes, des pierres et des bananes sont jetées par-dessus le portail de sa villa… En réalité, j’ai de nouveau utilisé le stratagème employé trois ans auparavant à Vigo, cette mise en scène du harcèlement. »

L’auteur de Transferts va aussi livrer une révélation sur la corruption des arbitres, « en nature » avec des call-girls: « En 1995, 1996, Nantes parvient en demi-finales de la Ligue des Champions. Une marche sur laquelle il trébuche devant la Juventus de Deschamps (0-2, 3-2). Je me souviens de la nuit précédant le match aller à Turin, le 3 avril. Il était une heure du matin et je prenais un verre au bar de l’hôtel Palace avant d’aller me coucher. Soudain, j’aperçois une magnifique brune qui entre dans l’hôtel et se dirige vers l’ascenseur. Je demande au serveur avec qui j’avais sympathisé: “Qui est cette fille?” ”C’est la call-girl qui vient détendre l’arbitrage du match de demain. »

Photo DR