fbpx
Buzz
Partager sur

Rio 2016: Ibtihaj Muhammad, l’escrimeuse américaine en hijab

Rio 2016: Ibtihaj Muhammad, l'escrimeuse américaine en hijab

Si la question du port du hijab est toujours sujet à polémique au JO de Rio 2016, ce n'est pas le cas pour Ibtihaj Muhammad qui compte bien mettre les préjugés à terre.

La photographie des volleyeuses égyptiennes en comparaison des allemandes a fait sensation à Rio 2016… Mais le sport et la foi musulmane ne sont pas incompatibles, elles en sont la preuve. Mais le port du hijab n’est pas seulement réservé aux pays de confession musulmane. Preuve en est avec Ibtihaj Muhammad. Cette athlète est une escrimeuse portant le hijab et faisant parti de la sélection américaine. Si la sportive s’est essayée au basket ou au volley, le problème de la tenue empêchait un épanouissement complet de la jeune fille. Si bien qu’un jour, alors qu’elle n’a que 12 ans, elle rencontre l’escrime. De là, nait une passion. Une passion qui va la conduire dans la compétition olympique de Rio 2016 sous les couleurs américaines. Interrogé par USA Today, la jeune athlète avoue que son parcours n’a pas été simple: « ça a été dur d’entendre dire que je n’avais rien à voir avec l’escrime parce que j’étais noire, ou musulmane. Je me suis battue contre ça quand j’étais jeune. Il y a peu, je faisais un tour avec mes partenaires quand un homme m’a arrêtée en me disant que j’avais l’air suspecte et m’a demandé si j’allais faire exploser quelque chose ».

Se qualifier pour Rio 2016

Certes le profil d’Ibtihaj Muhammad est surprenant dans la délégation américaine des JO de Rio 2016. Mais sa place, elle l’a méritée. Faisant fi de tout ce qui pouvait se dire, la jeune femme a franchit les étapes et signée de grandes victoires, autant sur la piste que dans les études où elle ressort diplômée en relations internationales et études afro-américaines de l’université de Duke. Mais la finalité des choses fut l’escrime ou le seul et unique objectif de la jeune femme était de se qualifier pour Rio 2016. Dans Elle version US, elle déclare: « je voulais que l’équipe d’escrime américaine soit plus diverse et je me suis dit : quelle meilleure façon d’y arriver que de s’y mettre et se qualifier dans l’équipe américaine ? ».

Une française a mis fin à son rêve en individiuel

Si le parcours de la jeune femme s’est arrêté en 16ème de finale du tournoi olympique du sabre face à la française Cecilia Berder, la jeune américaine fonde de grands espoirs pour la compétition par équipe qui débutera samedi face à l’équipe du sabre polonais.