fbpx
Buzz
Partager sur

Rio 2016: Camille Lacourt balance sur le dopage des Chinois

Rio 2016: Camille Lacourt balance sur le dopage des Chinois
Partager
Partager sur Facebook

Si le nageur Camille Lacourt est apparu frustré de ne pas être monté sur le podium des JO de Rio 2016, il a cependant reconnu sa défaite, mais s'est plaint d'un athlète chinois qu'il juge dopé.

Camille Lacourt était un des favoris de la finale du 100m dos des Jo de Rio 2016 en natation… Mais hier soir, dans le bassin olympique, le nageur français a dû se contenter de la cinquième place. Si le nageur français admet que ses adversaires étaient au dessus du lot, il n’a cependant pas tenu sa langue devant les caméras et s’est ouvertement attaqué au nageur chinois. « Ça me déplait d’être battu par un Chinois », a lancé le nageur au micro d’Eurosport. Si cette déclaration pourrait sembler un brin raciste, le nageur est revenu dessus en expliquant sa colère face à une délégation asiatique qui offrirait une forme laxisme dans la lutte contre le dopage pour ses athlètes: « en même temps, je vois le podium du 200m libre, ça me donne envie de vomir. Voir des gens qui ont triché sur un podium, ça me dégoûte. Sun Yang, il pisse violet… ».

Le Français n’est pas le seul à se plaindre

Le fameux Sun Yang avait brigué un peu plus tôt la médaille d’or du 200m Nage Libre des JO de Rio 2016. Une médaille qui n’a donc pas plu au sportif français, mais pas seulement. En effet, un nageur australien a lui aussi attaqué la délégation chinoise après cette victoire. Mack Horton, vainqueur du 400m NL de Rio 2016 a qualifié le même athlète chinois de « tricheur dopé ». Une déclaration qui a fait polémique en Chine et dont le parti unique communiste au pouvoir a répondu dans le journal Global Time : « en fait, nous pensons que l’Australie devrait se sentir gêné par les propos de Horton », avant d’ajouter que « dans de nombreux livres sérieux écrits en Occident, l’Australie est mentionnée comme un pays en marge de la civilisation et fut naguère le continent-prison de l’Empire britannique. De fait, personne ne devrait être surpris des actes barbares émanant de cette nation » »

La polémique du dopage à Rio 2016

La polémique autour du dopage dans le sport n’est pas récent. Mais l’interdiction de participer au JO de Rio 2016 pour des athlètes russes pour des cas de dopages généralisés n’a fait qu’enfler les débats. Si les athlètes de la planète ont été d’accord avec ce procédé, ils se plaignent néanmoins que le procédé ne soit pas applicable à tous les athlètes déjà pris pour dopage. C’est le cas pour Sun Yang qui avait été contrôlé positif en 2014.