fbpx
Buzz
Partager sur

Rio 2016: une athlète expose le drapeau européen lors de son podium

Rio 2016: une athlète expose le drapeau européen lors de son podium
Partager
Partager sur Facebook

Une athlète italienne a marqué les Jo de Rio 2016 en célébrant le drapeau européen lors de son podium de l'épreuve d'escrime.

Ce geste n’est pas commun, il est lourd de symbolique et pourtant, il est passé presque inaperçu dans les médias français. Seul les Belges et les Italiens ont mis en avant ce geste de l’escrimeuse italienne Elisa Di Francisca, battue en finale par la Russe Inna Deriglazova lors des Jo de Rio 2016. Celle qui avait remporté le titre dans l’épreuve à Londres a pourtant fait un geste incroyable, celui de mettre en avant le drapeau de l’Union Européenne en même temps que celui de son pays. Une manière de mettre en avant son attachement à l’institution et aux valeurs de l’Europe. Le journal italien, le Corriere della Sera, a même lancé sa Une du jour en titrant: « elle a signé un record qui ne sera jamais battu ». En effet, ce n’est pas seulement un fait rare, c’est un acte qui n’avait jamais été réalisé.

Un message de soutien aux victimes des attentats

Elisa Di Francisca est donc devenue, lors de ces JO de Rio 2016, la première athlète européenne à délaisser le drapeau de son propre pays pour prendre celui de l’Union Européenne. Une manière de fêter sa médaille en pensant et en soutenant les populations qui ont été victimes d’une année 2016 compliquée où l’unité entre les populations est demandée. Si la jeune femme n’a pas renié son pays en dévoilant la toile de tissu bleu orné d’étoiles jaunes seulement devant les journalistes avant la montée sur le podium, l’acte a fait sensation. Celle-ci explique par la suite son geste : « je l’ai fait pour les victimes des attentats de Paris et Bruxelles et pour dire que l’Europe existe, et qu’elle est unie contre le terrorisme », a expliqué la médaillée au Jo de Rio 2016.

l’Europe a apprécié le geste de l’athlète lors des JO de Rio 2016

« La nuit de Rio n’a pas la couleur de l’or, mais celle d’un puissant bleu », s’est lâché le journaliste de La Stampa. D’ailleurs, le geste de la jeune femme a été très bien accueilli du côté belge ou la porte parole de la Commission chargée du sport, Nathalie Vandystadt, a remercié la sportive pour son geste, tandis que la diplomatie européenne, Federica Mogherini a félicité l’athlète pour sa médaille aux JO de Rio 2016 tout en annonçant qu’elle « représente les meilleurs idéaux de la jeunesse ».