Buzz
Partager sur

PSG: Hervé Mathoux pète les plombs contre l’arbitrage sur Twitter !

Partage
Partager sur Facebook

L'élimination du Paris Saint-Germain a remis en question la VAR. Le journaliste Hervé Mathoux a d'ailleurs apparu très énervé contre son utilisation.

Une décision qui a changé tout le court du match. Le penalty sifflé à la 90e par Damir Skomina en faveur de Manchester United. L’arbitre avait d’ailleurs fait l’usage de la VAR mise en place pour la première fois cette année. Mais cette décision a fait changé l’avis de nombreux à propos de l’arbitrage dont la VAR. Hervé Mathoux a d’ailleurs donné un avis plutôt tranché sur Twitter.  On vous dit tout ! 

PSG: Hervé Mathoux pète les plombs contre l’arbitrage sur Twitter !

Le penalty sifflé de Damir Skomina a fait peu d’heureux. Il a aussi remis en question l’utilisation de la VAR. Alors que nombreux la défendait au départ de sa mise en place, à ce jour il y en a entièrement contre. Hervé Mathoux a lui montré son total désaccord contre ce genre d’arbitrage.  Il a d’ailleurs tweeté à deux reprises sur le sujet.

Il a continué sa réflexion en partageant une capture d’écran d’une règle de l’UEFA.

L’UEFA réagit !

Depuis le penalty sifflé durant le match PSG/Manchester United, la VAR a été remise en question par de nombreuses personnes. Dont Neymar. L’UEFA a donc décidé de réagir et a partagé un communiqué de presse.

« PSG – Manchester United. Penalty accordé à la 90e minute.

Le car vidéo, après avoir observé différents angles, a recommandé à l’arbitre d’aller voir par lui-même après l’incident dans la surface. (…)

Après avoir observé les images, l’arbitre central a confirmé que la distance entre le ballon et le joueur n’était pas courte et que l’impact de la main ne pouvait pas être inattendu. Le bras du défenseur (Kimpembe) n’était pas très du corps. Le défenseur a étendu la surface de son corps, ce qui a entraîné la déviation du ballon qui se dirigeait en direction du but. Ainsi, l’arbitre a accordé un pénalty. » y est écrit.

L’UEFA semble donc vouloir rester sur sa décision. L’utilisation de la VAR sera donc toujours d’actualité.