MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Buzz
Partager sur

Olympique de Marseille: qui est Frank McCourt, le nouveau propriétaire du club phocéen ?

Olympique de Marseille: qui est Frank McCourt, le nouveau propriétaire du club phocéen ?
Partage
Partager sur Facebook

Qui est le nouveau propriétaire de l'OM ? L'homme d'affaire Frank McCourt reste un personnage mystérieux. Si son ambition redonne espoir au public du stade Vélodrome, son passé laisse quelques doutes !

Hier, il était une personne lambda pour une majorité de Français. Aujourd’hui, il est devenu un des plus célèbres et surtout le plus grand espoir des supporters de l’Olympique de Marseille. Mais qui est Frank McCourt, ce milliardaire américain qui vient de racheter le club phocéen à Magarita Louis Dreyfus ? Pour le moment, son discours semble très carré et il démontre une ambition sans limite pour son nouveau club avec lequel il veut jouer le titre de champion de France chaque année. Entrepreneur de Los Angeles, l’homme n’en n’est pas à sa première expérience sportive. Il a en effet déjà était propriétaire du club de Baseball des Dodgers, une franchise californienne. Désireux de s’implanter sur le marché européen du football, Frank mcCourt cherchait un investissement prometteur depuis 2014. C’est donc en 2016 qu’il pose ses valises à Marseille avec le soutien de Jacques-Henri Eyraud, patron du journal Paris turf, et l’avocat Didier Poulmaire pour le rachat du club.

Frank McCourt a de l’ambition pour l’OM

Pour Frank McCourt, l’ambition est grande: « je veux une équipe qui vise le titre chaque saison, c’est mon aspiration numéro un », a-t-il déclaré à L’Equipe. Celui-ci voit d’ailleurs l’Olympique de Marseille comme « l’une des plus belles marques au monde. Je veux construire une formation cohérente, stable, compétitive, qui va permettre d’installer de la régularité. Ensuite, je veux créer la meilleure expérience possible pour le supporteur de l’OM, la meilleure ambiance de toute la Ligue. Je veux créer un club modèle, qui fera le plaisir de toute la communauté des fans. Et enfin, le management doit être solide, viable, en place sur une longue durée. Je veux de la pérennité, du professionnalisme. On doit être les plus professionnels en France ». Certes, après quelques années catastrophiques sportivement parlant, Frank McCourt redonne espoir au public du Stade Vélodrome avec un tel discours. Cependant, le montant nécessaire à faire de Marseille un grand club européen n’est pas encore dévoilé, expliquant seulement dans un entretien à la Provence être un homme très riche.

Un passé douteux à la tête de Dodgers de Los Angeles

Mais le doute s’installe. En effet, si Frank McCourt est un homme richissime, sa précédente expérience à la tête d’un club laisse un goût amer pour certains. En reprenant les Dodgers de Los Angeles, l’homme d’affaire a brigué trois titres de champion de division, mais ne s’est pas spécialement illustré, si ce n’est pas la vente record de l’équipe en 2012. ESPN l’a d’ailleurs classé à la deuxième place du plus mauvais propriétaire de club de l’histoire du base-ball. En 2011, alors qu’il avait placé sa femme à la tête de l’équipe, il a dû débourser 131 millions de dollars suite à son divorce. Il avait ensuite laissé le club à un commissaire indépendant qui avait pour mission de surveiller les comptes de la franchise qui affichait alors 459 millions de dollars de déficits cumulés en cinq saisons. Malgré tout, il a réussi à vendre l’équipe pour une somme avoisinant les deux milliards de dollars, en faisant la transaction sportive la plus chère du monde devant l’achat de Manchester United par Malcom Glazer.

Un homme impliqué dans le sport mais qui a fait sa fortune ailleurs

Franck McCourt est un passionné de sport, il le dit lui-même. Il est notamment le propriétaire du marathon de Los Angeles ainsi que le copropriétaire du Global Champions Tour, un concours international de saut d’obstacles, dont l’une des épreuve se déroule à Chantilly, avec le Néerlandais Jan Tops. Diplômé d’économie à l’université de Georgetown, il a néanmoins fait sa fortune dans la compagnie familiale McCourt LP créée en 1893. Celle-ci est spécialisée dans la création « de valeur pour les générations futures à travers des investissements entrepreneuriaux, stratégiques et philanthropiques », explique le communiqué officiel de l’Olympique de Marseille.