Buzz
Partager sur

Neymar et Messi: A chaque but 10 000 repas servis aux enfants d’Amérique du sud !

Neymar et Messi A chaque but 10 000 repas servis aux enfants d'Amérique du sud grande
Partage
Partager sur Facebook

Meymar et Messi s'associent à Mastercard pour la bonne cause. A chaque fois qu'ils marquent un but, dorénavant l'entreprise donnera l'equivalent de 10 000 repas au World Food Programme pour lutter contre la faim en Amérique du Sud.

Neymar et Messi sont très attachés à l’Amérique du Sud. Le Brésilien et l’Argentin s’associent donc à Mastercard pour lutter contre la faim et la malnutrition des enfants. A chaque but inscrit par l’une des deux stars, la firme donnera l’équivalent de 10.000 repas au World Food Programme.

Neymar et Messi réunis contre la faim en Amérique du Sud !

Mastercard, Neymar et Messi viennent donc d’annoncer leur partenariat. Desormais, dès lors que l’un de ces 2 grands joueurs marquera un but, Mastercard fera une donation au Programme Alimentaire Mondial (World Food Programme).Cette donation permettra donc de financer 10 000 repas en Amérique du Sud.

Mastercard a aussi posté un tweet pour expliquer ce partenariat.
Goals that changes lives: for each goal scored by Messi or Neymar Jr. Mastercard will donate the equivalent of 10,000 meals to @WFP to fight childhood hunger and malnutrition in Latin America and the Caribbean #TogetherWeAre10 #StartSomethingPriceless

Traduction: « Les buts qui changent des vies: pour chaque but marqué par Messi ou Neymar Jr. Mastercard donnera l’équivalent de 10 000 repas au World Food Programme. pour combattre la faim et la malnutrition des enfants en Amérique latine et dans les Caraïbes ».

Neymar, Messi, Juan Mata: Quand les footballeurs agissent !

Voici une belle initiative donc pour lutter contre la faim en Amérique du sud. Neymar et Messi ne sont pas du genre à être maladroits devant le but. Il y a donc de bonnes raisons de penser que beaucoup de repas pourront ainsi être financés ces prochaines années grâce à ce partenariat. Entre cela et les joueurs qui reversent une partie de leur salaire à des associations et des œuvres caritatives, comme Juan Mata ou Alassane Pléa, le monde du football commence à se soucier des problèmes mondiaux. Et c’est aussi une bonne nouvelle !