fbpx
Buzz
Partager sur

Mondiaux de Natation: âgée de 10 ans, elle nage avec les grandes!

Mondiaux de Natation: âgée de 10 ans, elle nage avec les grandes!
Partager
Partager sur Facebook

Alzain Tareq, une fille bahreïnienne de 10 ans, est devenue la plus jeune nageuse de l'histoire dans les mondiaux de natation.

Aux Mondiaux de Kazan, Alzain Tareq, fillette de 10 ans, a été l’attraction de ce vendredi, en passant plus d’une heure dans la zone mixte.

Natations: une compétition sans limite d’âge

Belal Tareq, entraineur et père de sa petite fille Alzain, ne s’attendait certainement pas à une telle fièvre médiatique. La nageuse précoce a disputé les séries du 50 m papillon, avec un dernier temps évalué à 41 secondes 13, à la dernière place. Pour participer aux Mondiaux, il n’y a pas de limite d’âge dans les règles. Interrogée par de nombreux médias internationaux, Alzain n’a pas caché sa joie: « Je suis heureuse, je me sens si heureuse. C’était vraiment cool ». Véritable coqueluche du public, Alzain a tenu à tout donner pour cette compétition de haut niveau.

Même si elle n’a pas nagé avec les meilleures, la jeune fille a enregistré un bon départ mais s’est vite vue distancée, face à des filles au moins 6 ans plus vieilles. Elle a néanmoins eu la chance de nager à côté de son idole, la Suédoise Sarah Sjostrom, qui avait créé l’exploit en 2009, en décrochant son premier titre de championne du monde sur 100 m papillon à seulement 15 ans. « J’ai rencontré Sarah, je lui ai parlé et je lui ai demandé si je pouvais prendre une photo avec elle et elle a m’a dit bonne chance ».

L’année prochaine à Rio?

En débutant la natation à l’âge de quatre ans, la bahreïnienne est vite rentrée dans le bain, en s’entrainant intensément pendant cinq jours par semaine. Alzai n’a pas froid aux yeux: « Je vais à l’école de 7h00 à 14h00, après je me repose une heure et ensuite je rentre à la maison et j’étudie. Je suis la nageuse la plus rapide de mon pays ».

La jeune nageuse rêve d’être présente aux Jeux Olympiques de Rio. Mais pour cela, il faudra qu’elle passe des épreuves de qualification. « Pour dire la vérité, ce n’est pas la meilleure situation mais on va voir ça avec le comité technique » a lâché à l’AFP Cornel Marculescu, directeur exécutif de la Fédération internationale de natation.

Photo DR