Buzz
Partager sur

L’avion transportant Emiliano Sala ex joueur du FC Nantes a disparu !

Partage
Partager sur Facebook

L'avion privé dans lequel avait pris place le nouvel attaquant de Cardiff Emiliano Sala a perdu le contact avec le contrôle aérien lundi soir.

Selon nos confrère de L’Equipe, l’avion privé dans lequel avait pris place Emiliano Sala a perdu le contact avec le contrôle aérien lundi soir. Les opérations de secours déclenchées dans la nuit dans la zone d’Aurigny, située dans les îles anglo-normandes, ont aussi repris mardi matin. MCE également sous le choque vous dit tous sur cette disparation.

Emiliano Sala disparus au-dessus de la manche

Triste nouvelle pour le football Français, Argentin et Nantais ce matin. Hey dire qu’il venait de dire au revoir à ses coéquipiers. Depuis quelques heures, les proches d’Emiliano Sala sont plongés dans une insoutenable attente. L’avion privé à bord duquel a pris place lundi soir le nouvel attaquant de Cardiff (28 ans) a perdu le contact avec le contrôle aérien vers 20 heures.
En effet, le joueur attendu au pays de Galles avant 21 heures n’est pas arrivé.

Les garde-côtes der Guernesey ont reçu l’alerte  à 20h23. Un avion léger avait disparu des radars à environ 15 kilomètres au nord de l’île. Aurigny est une île qui se situe à 15 kilomètres de la Hague et également de la côte normande.

Une vaste opération de recherche mise en place

Une vaste opération de secours a alors été déclenchée par Saint-Peter Port. Composée de deux hélicoptères et de bateaux dans la zone de Guernesey-Aurigny pour tenter de retrouver la trace de l’avion «Piper Malibu» immatriculé PA 46 Malibu, où deux personnes, dont Sala avaient pris place.

La police de Guernesey indiquait dans un communiqué qu’« Une opération de sauvetage et de recherche est actuellement en cours au Nord d’Alderney après la disparition d’un avion léger. Il y a plusieurs heures. Deux hélicoptères à côté des embarcations de sauvetage de Guernesey sont à la recherche de nouveaux renseignements ».

Les garde-côtes anglais se sont rendus sur place via hélicoptère. Et ils ont indiqué qu’en l’état, ils « n’avaient rien trouvé ». Les recherches, abandonnées à 2 heures du matin au regard des conditions météo, on repris mardi matin avec notamment la participation de la Marine Nationale.