Buzz
Partager sur

Laurent Blanc: l’ancien coach du PSG, de retour en Ligue 1 ?

Laurent Blanc: l’ancien coach du PSG, de retour en Ligue 1 ?
Partager
Partager sur Facebook

Au cours d’un entretien accordé à France Football, Laurent Blanc, ancien entraîneur de Bordeaux et du PSG, a fait part de son envie de revenir en Ligue 1

Cela fait maintenant quelques années que Laurent Blanc ne s’est plus assis sur un banc d’un club de football en tant qu’entraîneur. En effet, depuis qu’il a été licencié par le PSG, l’ancien défenseur de l’équipe de France n’a plus entraîné. Mais cela devrait changer. Du moins, c’est ce qu’il espère. Au micro de France Football, l’ancien entraîneur de Bordeaux et du Paris Saint Germain, s’est confié sur son envie de redevenir coach, dans un club de Ligue 1.

Laurent Blanc, aux commandes d’un club de Ligue 1 ?

Ce serait donc en Ligue 1 que nous devrions avoir le plus de chance de retrouver Laurent Blanc. L’ancien champion du monde 1998 n’a pas caché son envie de prendre les commandes d’un club Français. Toutefois, le PSG ne l’intéresse plus. Il souhaite coacher un club qui vise la seconde place : « La L1 est mon championnat. Elle a perdu beaucoup de son suspense car on connaît le nom du champion à l’avance. L’autre objectif, désormais, est la deuxième place. Il y a quelques clubs qui font du bon boulot, avec des moyens moins importants que le PSG, mais qui peuvent espérer s’en rapprocher. Il y a encore de beaux projets en France. »

Thierry Henry, son ami et son ancien coéquipier chez les Bleus, est devenu entraîneur de Monaco. Il s’agit là de sa première expérience. Voici ce que pense Laurent Blanc du choix de Titi : « J’aurais refusé dans la situation de Monaco. (…) La situation est très périlleuse pour une première expérience. J’espère qu’il savait ce qu’il faisait. Il connaît bien Monaco mais surtout très bien le football. Tout ça ne sent quand même pas bon ».

Laurent Blanc ne veut pas de sélections

En tout cas, il y a très peu de chances de retrouver Laurent Blanc à la tête d’une sélection nationale. C’est le Président, lui-même, qui l’a indiqué dans la même interview :

« Non. Je veux du quotidien. Je veux pas faire celui qui a croulé sous les propositions mais j’ai eu de belles offres de fédérations, juste après le PSG et encore après la Coupe du monde. »